Passer au contenu principal

Début du contenu principal.

Aliments

Sarriette

Bouquet de sarriette

La sarriette est une herbe fine originaire de l'Europe méridionale, qui fait partie du très réputé mélange que l'on appelle les herbes de Provence. Elle est consommée depuis des centaines d'années pour sa saveur prononcée qui rappelle un peu celle du poivre.

Depuis l'Antiquité, on lui a attribué des vertus aphrodisiaques et elle a été interdite de consommation par l'Église pendant de nombreuses années. Heureusement, ces temps sont révolus et on peut désormais profiter de toute sa saveur dans de nombreuses recettes.

Saison : La sarriette fraîche est disponible en été chez les distributeurs locaux. Dans certaines épiceries, on peut  trouver toute l'année de la sariette importée ou produite en serre.

Valeur nutritive de la sarriette

  Sarriette, séchée, moulue, 1 cuillère à thé (1.4 g)
Calories 4
Matières grasses (lipides) 0 g
Glucides 1 g
Fibres 0.6 g
Protéines 0 g
Vitamines et minéraux

B6, Calcium, Fer, Antioxydants

Source : FoodData Central

Sarriette séchée

Comment choisir la sarriette?

On trouve la sarriette plus souvent séchée, entière ou moulue. Si on a la chance de tomber sur de la sarriette fraîche, on s'assure que :

  • ses feuilles sont d'un vert vif et brilllant, sans taches ni meurtrissures;
  • ses tiges sont bien fermes et sans fleurs, car la saveur est alors moins intense.

Comment conserver la sarriette?

On peut conserver la sarriette 3-4 jours dans un verre d'eau, mais on risque alors de voir apparaître de petites fleurs.

On peut aussi la conserver jusqu'à une semaine dans le bas du réfrigérateur, roulée dans du papier essuie-tout humidifié et placée dans un sac en plastique perforé.

Hachée, elle se conserve plusieurs mois au congélateur.

On peut enfin la faire sécher un suspendant les tiges à l'envers. Une fois que les feuilles sont bien sèches, on les conserve dans un contenant hermétique, à l'abri de la lumière et de l'humidité.

Quels sont les bienfaits de la sarriette?

Comme toutes les fines herbes, la sarriette a un fort pouvoir antioxydant. Elle contient de l'acide rosmarinique, des flavonoïdes et des composés phénoliques, des substances anti-inflammatoires qui peuvent prévenir l'apparition de maladies chroniques.

Du côté des vitamines et minéraux, elle procure de la vitamine B6, du fer et du calcium. Cependant, comme on l'utilise habituellement en très petite quantité, sa valeur nutritionnelle est négligeable. Il n'en demeure pas moins que la sarriette est bourrée d'utilisations médicinales.

En herboristerie, on lui reconnaît des vertus antimicrobiennes, analgésiques, immunostimulantes, aphrodisiaques et digestives.

On peut l'utiliser en infusion ou en décoction pour combattre le mal de gorge, le rhume et les problèmes digestifs (ballonnements, gaz, diarrhée).

La sarriette est une herbe fine qui fait partie du très réputé mélange que l'on appelle les herbes de Provence.

Soupe avec des fines herbes

Comment cuisiner la sarriette?

La sarriette se prête à bien des recettes. On peut la déguster :

  • Dans les soupes, potages et chaudrées.
  • Dans les ragoûts, fricassées et autres plats mijotés.
  • Dans les sauces d'accompagnements des viandes, volailles et gibiers.
  • Dans tous les plats de légumineuses : lentilles, haricots blancs ou rouges, pois chiches, etc.
  • Dans les terrines et charcuteries maison.
  • Dans les salades.
  • Avec du fromage de chèvre.
  • Dans les pâtés et tourtières.
  • Pour aromatiser les huiles et vinaigres, on laisse infuser 2-3 semaines dans des bouteilles, à l'abri de la lumière.
  • Dans les marinades et vinaigrettes.
  • Dans les farces en tout genre.
  • Pour relever les grillades.