Destinations

Les incontournables pour un séjour parfait à Sainte-Luce-sur-mer (comme dans le Maine!)

J’avais une folle envie d’air salin, de bains de mer, de lobster rolls, de clams frites, de kilomètres de littoral où plonger mon regard et le remettre à zéro. Après deux ans d’abstinence des plages du Maine, j’aurais pu aller les retrouver mais j’ai mis le cap sur Sainte-Luce-sur-Mer, entre Rimouski et Sainte-Flavie, à mi-chemin du Bas Saint-Laurent et de la Gaspésie et j’ai été comblée! Voici mes coups de cœur à Sainte-Luce-sur-Mer.

Une des plus belles plages sur la rive sud du Saint-Laurent

Longue d’un peu plus d’un km, d’un sable juste assez fin pour s’y enfouir les pieds, cette plage est idéale pour prendre une longue marche et se gaver d’une vue sur le fleuve qui à cette hauteur est comme la mer.

La baie peu profonde permet à l’eau de se réchauffer, ce qui rend entre deux marées la baignade possible pour qui, comme moi, aime les bains de mer frais et revigorants! Les plus contemplatifs emprunteront la jolie promenade en bois qui longe les maisons colorées bordée de sculptures du Symposium des sculpturales qui s’y déroule chaque été.

Parmi les plus beaux couchers de soleil

Ce qui rend renversant le coucher de soleil ici tous les soirs est ce paysage de carte postale arborant en toile de fond l’Église de Sainte-Luce, à l’extrémité de l’anse sur une pointe de terre où se trouve aussi un cimetière marin. La vue y est aussi superbe et embrasse toute la plage. De style néoclassique, construite entre 1838 à 1840, elle arbore de superbes vitraux.

Pas étonnant que ce site bucolique et son église aient été choisis comme l’un des sites de tournage du prochain film de Louise Archambault « Le temps d’un été » qui sortira l’été prochain et dans lequel Sainte-Luce devient Sainte-Blandine-sur-Mer.

Une assiette de clams frites dans un décor Boho au coucher de soleil

Le restaurant café bistro L’Anse-aux-Coques devant la plage est une institution depuis 33 ans. La terrasse couverte est le plus souvent pleine à craquer. Il faut dire que l’ambiance, le service ultra chaleureux et la déco – enrichie de moult plantes et abat-jours en rotin par le nouveau propriétaire - y sont pour beaucoup. L’endroit idéal pour se gaver d’une montagne de clams frites, l’une de leurs spécialités parmi les fruits de mer. Un must!

Longer le littoral en vélo jusqu’au phare de Pointe-aux-Pères

Ce phare maritime datant de 1909 est l’un des plus importantes au Canada et est à environ 10 km de Sainte-Luce. S’y rendre à vélo en empruntant la route des Navigateurs, qui fait défiler le long de son littoral des maisons cossues en bardeaux de cèdres naturels ou colorés est d’un charme fou. Je me serais crue à Nantucket!

Du haut de ses 33 mètres, on a une vue grandiose sur le fleuve. Cette station d’aide à la navigation a joué un rôle de premier plan pour orienter les pilotes des navires qui traversaient de l’Amérique à l’Europe et a été au cœur de la pire tragédie maritime au Canada quand l’Empress of Ireland a fait naufrage.

Plonger dans l’histoire du naufrage de l’Empress of Ireland

C’est à 8 km au large de Sainte-Luce, dans le Saint-Laurent, que se trouve l'épave de l’Empress of Ireland, ce navire entré en collision avec un charbonnier norvégien et qui a coulé en seulement 14 minutes, le 29 mai 1914, faisant plus de mille victimes. Une tragédie survenue deux ans seulement après celle du Titanic, mais qui a aussi sombrée dans l’oubli, du à la guère déclenchée en Europe deux mois plus tard.

On y en apprend davantage au Musée qui y est dédié. On peut y observer différents objets récupérés de l’épave, suite a d’innombrables plongées depuis un siècle, y entendre des témoignages de survivants, des photos de l’époque. Émouvant! 

Déguster le dernier gin de la Distillerie St. Laurent dans leur nouvelle installation

Ouvert en juin 2022 et à deux pas du phare et du Musée, la Distillerie St. Laurent s’est offerte un superbe bâtiment tout vitré tourné vers la mer avec une façade en pierres qui aurait les vertus de filtrer l’air marin et ses effluves. Ceux et celles qui ont goûté à leurs produits en connaissent la finesse, obtenue par une subtile alchimie d'aromates dont des algues du Bas-Saint-Laurent.

Il faut s’offrir la dégustation pour plonger dans ce monde de saveurs et goûter à leur nouveau gin : le Borea. Avec des notes de genièvre, de sapin baumier, d’usnée barbue, poivre des dunes, ses créateurs ont voulu rendre hommage et évoquer la forêt côtière du Parc du Bic. Rien de moins! Outre le nouveau site de production, qui offrira bientôt une visite guidée, l’endroit comprend deux terrasses et une cour intérieure en mode Biergarten avec cantine.

Du magasinage de belles choses créées localement

Une vacance réussie mérite toujours une petite séance de shopping, non? Deux adresses ont attirés mon attention, dont La Bohème, sise en face de l’Église, une toute mini boutique remplie de beaux objets, créations textiles, poteries, dont plusieurs morceaux créées par la propriétaire elle-même, ainsi que des bijoux vintage et un peu de brocante. La mer à bois, juste en face de la plage offre aussi des produits fabriqués par des artisans locaux, bijoux, cartes, huiles essentiels, produits pour le bain, sacs zéro déchet etc. 

Goûter à la bière à la framboise de la Microbrasserie le Ketch

Située à Sainte-Flavie (à 13 minutes en voiture de Sainte-Luce) la microbrasserie le Ketch est l’endroit tout indiqué pour prendre l’apéro en fin de journée sur leur terrasse extérieure donnant sur le fleuve. Un choix de 12 bières à déguster dont parmi mes préférées, celles à la framboise et à la camerise. Un beau menu aussi pour manger dont leurs alléchants burgers et leur salade matanaise.

Manger une guédille de homard à la Cantine des Navigateurs

Pour combler mon désir de croquer dans un lobster roll, on a foncé sur la 132 vers Sainte-Flavie à la populaire Cantine des Navigateurs, un arrêt obligé pour tous les voyageurs vers la Gaspésie et amateur de poutine aux crevettes (une de leur spécialité !) croquer dans une guédille gouleyante de homard (aussi offerte en club sandwich)  

Faire une sortie en SUP sur le fleuve

Du paddle sur le fleuve le St-Laurent? On aime ça! D’ailleurs la baie de Sainte-Luce-sur-mer est idéale quand il n’y a pas trop de vent. Initiée à la planche depuis deux ans, je me suis tout-de-même lancée dans une formation de trois heures pour savoir pagayer en mer avec Claudie de SKY-Boutique École.

Le cours se donne au large de la marina de Rimouski et avec les vagues ce fut pas mal plus sportif! Mais je me sens maintenant beaucoup plus solide sur ma planche et prête à faire des sorties plus hasardeuses avec Claudie qui offre 4 à 5 sorties chaque semaine en différents endroits entre Rimouski et Métis-sur-mer dont une expédition vers l’île Saint-Barnabé. Je reviendrai!  

Où dormir à Sainte-Luce-sur-mer? Dans une cabine de plage!

Pour prendre son café les pieds dans la sable et admirer de son perron les couchers de soleil, il n’y a rien de mieux qu’une petite cabine toute simple et bien équipée directement sur la grève, ou presque. Le Domaine de la plage à Sainte-Luce dispose de 19 cabines et chalets ainsi qu’un site pour roulottes. Les unités ont toutes frigo, poêle, cafetière et pour notre cabine deux lits doubles. De tout ce que l’on a besoin pour une vacance d’air salin et d’eau fraîche!