Sexualité

Sexe à plusieurs : tout ce qu'il faut savoir avant de se lancer

Plan à trois, à quatre, orgie, échangisme… Plus de personnes, ça veut dire plus de plaisir, non? Et bien ça dépend! Mais en tant que sexologue, laissez-moi vous donner des conseils pour que tout ne soit que respect et plaisir! 

Saviez-vous que le sexe à plusieurs était l’une des pratiques « hors-norme » les plus populaires lors du plus gros sondage sur la sexualité réalisé par Alfred Kinsey en 1948? D’ailleurs, le sexe à plusieurs est toujours un fantasme très commun, et ce, chez tous les genres. Dans cet article, je suis là pour vous mentionner que ce fantasme peut devenir réalité, lorsqu’il est accompagné de respect.

Sans plus attendre, voici un petit guide pour bien réussir sa première partie de fesses en l’air à plusieurs.

Être sur la même longueur d’onde

C’est peut-être cliché à dire, mais la clé d’une bonne relation sexuelle, c’est vraiment la communication. Sinon, il n’y aucune façon pour vos partenaires de lire vos pensées ou deviner ce que vous aimez. Vous gagnez davantage à être honnête et direct.e dans vos demandes. D'ailleurs, il est important de choisir les partenaires avec qui vivre cette expérience avec précaution : ami.es, connaissances, inconnu.es? 

Pour ce faire, je vous conseille d’organiser une soirée pré-sexe qui est dédiée au partage d’informations concernant votre expérience sexuelle à plusieurs. Que vous soyez dans un couple, en relation ouverte ou célibataire, il est toujours mieux d’exprimer clairement vos limites et d’entendre celles de vos partenaires. 

Par exemple, vous pouvez nommer (ou même écrire sur papier) les pratiques sexuelles que vous aimez et surtout, celles que vous n’aimez pas ou avec lesquelles vous n’êtes pas à l’aise. Cette conversation est essentielle à avoir avant d’entreprendre quoique ce soit puisqu’il est fort possible qu’une personne de votre groupe ait déjà vécu de la violence sexuelle. Ensemble, vous pouvez déterminer un « safe-word », qui permet aux activités sexuelles d’arrêter immédiatement si quelque chose tourne mal. 

De plus, cette première rencontre sert de brise-glace et permet de faire monter la tension sexuelle!

À lire aussi : Le edging : plus de plaisir au bord de l’orgasme

Le sexe à plusieurs : conseils avant de te lancer!

Le consentement : à tout moment!

En tant que sexologue, je ne peux pas continuer ce guide du sexe à plusieurs sans te parler de consentement sexuel puisque même si c’est un concept de plus en plus médiatisé, il existe encore des personnes qui ne savent pas ce que c’est. 

Dans la loi, le consentement sexuel est légitime lorsqu’il est donné de façon volontaire, libre, éclairée, et qu'il continue dans le temps. À cet égard, une personne qui est endormie ou dont les fonctions sont trop altérées par la consommation de drogues et alcool ne peut pas consentir à une relation sexuelle. Cela étant dit, je vous conseille fortement d’avoir votre première expérience à plusieurs en étant sobre, pour éviter tout malentendu, malaise ou mauvaise surprise. 

Finalement, une personne qui consent à une activité sexuelle au préalable (soit deux jours ou deux minutes avant la relation sexuelle) a le droit de changer d’idée et de retirer son consentement. Le consentement doit également être enthousiaste! Et qui dit enthousiasme, dit plaisir des sens décuplé! 

Pour vous aider un peu, voici quelques façons sexy et concise de demander le consentement lors de relation sexuelle :

  • Jusqu’où veux-tu qu’on aille?
  • Est-ce que ça te convient ainsi?
  • Est-ce que tu aimes ça? Parle-moi de ce que tu aimes s'il te plait...
  • Décris-moi tes zones érogènes et ce qui te procure du plaisir
  • Est-ce que je peux te toucher là?
  • Aimerais-tu essayer quelque chose de nouveau?
  • Veux-tu que je continue ou bien souhaites-tu que je fasse autre chose pour te combler?
  • Veux-tu prendre une pause? Veux-tu que j’arrête?
  • Aimerais-tu que je ralentisse ou que je change le rythme?
  • Ça va?

À lire aussi : Le point G : mythe ou réalité?

La santé sexuelle : pourquoi et comment? 

Pour profiter du moment, il faut d’abord penser à se protéger. Bien que la contraction d’infection transmissible sexuellement et par le sang (ITSS) ne fait pas de vous quelqu’un de sale, certaines d’entre elles peuvent être dangereuses pour la santé. En effet, il n’y a aucune honte à avoir une ITSS, mais il reste préférable de les éviter le plus possible. 

Avant d’avoir des relations sexuelles non protégées, je vous conseille que tout le groupe participant à l’expérience aille se faire dépister. Pour la protection, vous pouvez choisir le condom externe, la digue dentaire, le gant de latex, et pour le virus d’immunodéficience humaine (VIH), il existe même la prophylaxie pré-exposition, un médicament oral qui peut être pris avant la relation sexuelle qui contient un risque d’exposition à ce virus.

De plus, il faut s’assurer que le poids du fardeau de la contraception ne repose pas uniquement sur la ou les personnes qui possèdent un vagin, mais plutôt de s’entendre sur la meilleure option qui protège tout le monde! Bref, pensez-y en avance pour avoir du plaisir de façon sécuritaire une fois dans le feu de l’action!

Il est primordial de se rendre compte que les relations sexuelles, lorsqu’elles sont réalisées avec plusieurs personnes, ne ressemblent pas à ce qu’on voit dans l’industrie pornographique!

Le sexe à plusieurs : conseils avant de te lancer!

Rendre le tout ludique sans être pudique

Une fois que tout le monde est consentant, l’important d’une relation sexuelle, c’est de penser à son plaisir. Pour ce faire, je t’invite à explorer le monde des jouets et du kink. Pourquoi pas ne pas ajouter un jouet à l’équation? Vous pouvez même le magasiner ensemble! Du lubrifiant sera aussi votre meilleur ami. 

Concernant le kink, sachez qu’il existe des jeux électriques, des jeux d’impact comme la fessée, des jeux de sensations (chaud, froid, privation), des jeux de ligotage, des jeux psychologiques tels que la discipline, les jeux de rôles, et bien d’autres! Attention : chaque jeu requiert un niveau d’apprentissage et n’oubliez pas la transmissibilité d’ITSS ou bien les risques pour la santé! Je ne l’encourage donc qu’aux expert.es sur le sujet, puisque chaque personne doit consentir et prendre une part de responsabilité et d’engagement.

À lire aussi : Les personnes dans une relation ouverte auraient du meilleur sexe!

Restons réalistes

Lorsqu’il est question de sexe à plusieurs dans l’industrie pornographique, on y voit souvent la même chose : deux femmes qui font plaisir à un homme. En fait, il est très fréquent que l’utilisation précoce de pornographie chez les personnes qui ont pénis demeure leur seule référence à la sexualité. 

Il est primordial de se rendre compte que les relations sexuelles, lorsqu’elles sont réalisées avec plusieurs personnes, ne ressemblent pas à ce qu’on voit dans l’industrie pornographique!

Voici ce qu’on ne voit pas dans la pornographiequi peut arriver dans toute relation sexuelle, et qui est à normaliser davantage :

  • Les fous rires.
  • La perte d’érection et le besoin de faire des pauses.
  • Tomber en bas du lit.
  • Les vergetures et les cicatrices.
  • Les « queefs » ou flatulences de vulves.
  • Les changements awkward de positions.
  • Les crampes de jambes.
  • La sueur, beaucoup de sueur.
  • Trouver un cheveu dans sa bouche.
  • La difficulté à enlever ses vêtements.
  • Des moments de confusions ou maladroits.
  • Des gestes et regards attentionnés envers le, la ou les partenaires! - Oui, car on est là pour le plaisir et l’expérience avant tout - autant apprécier les humains qui nous accompagnent dans ce plan à 3,  à 4 ou plus!

En conclusion, j’espère que vous comprendrez que le sexe à plusieurs comporte plusieurs aspects importants à vérifier avant l’action. Une fois que tout est bien planifié, on peut mieux s’amuser, et ce, sans tabou!