Sexualité

Le edging : plus de plaisir au bord de l’orgasme

Le edging, on en entend parler, mais qu’est-ce que c’est?

Le edging est une technique qui gagne en popularité et qui consiste à retarder le moment de l’orgasme afin de faire durer le plaisir le plus longtemps possible.

Aujourd’hui, je vous propose de faire le tour de la question du edging en passant tout d'abord par la compréhension du cycle de la réponse sexuelle avant de discuter de sexualité tantrique. Allons-y!

Qu’est-ce qui se passe dans votre corps : la réponse sexuelle

Avant tout, faisons ensemble un petit saut dans l’apport biologique de la question du edging : le cycle de la réponse sexuelle. La réponse sexuelle correspond à ce qui se passe dans votre corps d’un point de vue physiologique lors d’une relation sexuelle. 

Les premiers modèles de la réponse sexuelle datent de 1966 et ce sont les quatre phases suivantes qui ont d’abord été étudiées en laboratoire sur des personnes consentantes : l’excitation, le plateau, l’orgasme et la résolution. 

Chez les modèles plus récents comme celui de JoAnn Loulan, une thérapeute féministe, on peut observer des étapes supplémentaires. Les voici en ordre:

  • Volonté : l’acceptation, l’ouverture à l’idée d’avoir une relation sexuelle.
  • Désir : d’ordre physique, émotionnel ou même intellectuel, il exprime l’attirance croissante envers l’autre ou la relation sexuelle elle-même.
  • Excitation : la rétroaction, l’évaluation émotive à la perception de ressentir du désir et d’être excité.e.
  • L’engorgement : réactions physiologiques du corps, entre autres l’apport du sang dans les organes génitaux.
  • L’orgasme : la phase la plus courte qui correspond à l’atteinte de contractions musculaires déclenchée par l’accumulation de tensions nerveuses sexuelles, souvent vécue comme une période d’abandon complet et de plaisir intense.

La particularité intéressante de ce modèle se trouve dans la possibilité de revenir à tout moment à chaque étape ou de passer directement à une des deux finalités : le plaisir ou l’arrêt, le retour à un état de repos.

Ceci veut donc dire, et vous prendrez des notes ici, que l’orgasme ne signifie pas la finalité d’une relation sexuelle! Alors que l’orgasme est une étape possible (mais non nécessaire) comme une autre, le réel but d’une relation sexuelle devrait être le plaisir, tout simplement.

À lire aussi : Pourquoi faisons-nous des rêves érotiques?

Je rencontre beaucoup de personnes en consultation qui ressentent de l’anxiété de performance sexuelle puisqu’elles cherchent à tout prix la satisfaction orgasmique de leur(s) partenaire(s), ouc, à l’inverse, elles se mettent de la pression à devoir atteindre l'orgasme. 

Dans les deux cas, le fait de se focaliser sur l'orgasme peut faire augmenter le niveau de stress et bloquer l’excitation à un niveau physiologique. Résultat? Le contraire de ce qui est souhaité!

Orgaste VS orgasme

Saviez-vous qu’il existe une différence entre un orgasme et un orgaste? Si l’on se fie à l’approche sexo-corporelle, l’orgaste réfère à une décharge uniquement physiologique des nerfs qui ont besoin de relâcher la tension qui leur est exercée. Dans ce cas-ci, les sensations peuvent se limiter aux organes génitaux.

En fait, l’orgaste est la preuve qu’une personne qui a vécu une agression sexuelle peut tout de même montrer des signes d’excitation purement physiologique sans en ressentir de plaisir. Également, l’orgaste arrive fréquemment chez les personnes qui se masturbent de façon excessive, compulsive et qui finalement, peut devenir un automatisme. Voyez-vous, le corps d’un individu devient paresseux et s’habitue à la stimulation répétée d’un même endroit.

L’orgasme, quant à lui, ajoute la composante psychologique, c’est-à-dire l’encodage du plaisir dans le cerveau, qui peut faire monter le plaisir jusque dans tous les membres du corps. C’est d’ailleurs pour cela qu’une personne peut vivre un orgasme grâce à la stimulation des mamelons, des pieds, ou même des oreilles!

En utilisant la technique du edging, vous rééduquez en fait votre corps à faire durer le plaisir.

Comment ça fonctionne, le edging?

Lorsqu’il est temps de se demander si le plaisir peut se décupler en pratiquant le edging : la réponse est oui! 

En utilisant la technique du edging, vous rééduquez en fait votre corps à faire durer le plaisir. Pour vous aider à pratiquer le edging, vous pouvez tenter le « slow sex », qui accentue l’importance d’une connexion spirituelle, émotionnelle ou physique plus grande. 

En ce sens, la phase d’excitation augmente tranquillement et la décharge orgastique prendra le temps de s'accumuler et sera encodée comme étant agréable à travers tout le corps. Alors, ce plaisir qui dure longtemps sera relâché avec davantage de satisfaction ou de soulagement.

En solo d’abord

La plupart des sexologues sont d’avis qu’il semble crucial de connaître son corps afin de tirer le plus de plaisir des relations sexuelles avec quelqu’un d’autre. En effet, il est prouvé que la masturbation comporte de nombreux bienfaits, tant au point de vue individuel que relationnel. 

À lire aussi : Comment intégrer des jouets dans ma vie sexuelle?

Si vous pratiquez déjà la masturbation, il serait pertinent d’essayer le edging en solo d’abord, afin de tester vos propres limites dans une zone sécuritaire et confortable.

Connaître son corps

Je crois qu’afin de pratiquer le edging à son plein potentiel, il serait idéal de vous informer sur les différentes parties composant vos organes génitaux. Il n’y a rien de gênant à explorer son corps avec une curiosité bienveillante : je vous invite à prendre un miroir et à identifier les zones qui vous font du bien!

Comment pratiquer le edging?

Afin de pratiquer le edging, vous pouvez indiquer à vos partenaires un mot-clé qui signifie que la limite est atteinte... afin de demeurer « sur le seuil » de l'orgasme. Vous pouvez aussi utiliser une échelle de 1 à 10 tout au long de la relation sexuelle.

De plus, il peut être intéressant d’ajouter une composante ludique : dirty talk, jeux de rôles, jeux d’interdiction… Par exemple, il est possible de donner une interdiction à l’autre personne d’atteindre l’orgasme, ou bien de se donner le défi de se regarder dans les yeux tout au long de la relation sexuelle...

Le seul et unique but de la relation sexuelle qui inclut le edging, c’est le plaisir!

Le edging ailleurs dans le monde : le tantrisme

Certaines cultures de l’Orient intègrent la pensée de la doctrine du tantrisme à la sexualité. Cette dernière avance que le monde extérieur et le moi, le féminin et le masculin, l’esprit et la matière, le yin et le yang sont en fait un tout. 

Dans une relation sexuelle tantrique, le contrôle des boules d’énergie appelées chakras, la pleine conscience, l’harmonie et la connexion spirituelle sont tous mis de l’avant afin de chasser le stress de performance et d’accéder à une sexualité plus libératrice. Souvent, le tantrisme prône l’atteinte de l’excitation sexuelle simultanée, c’est-à-dire au même rythme que l’autre, afin de possiblement obtenir un orgasme en même temps.

Alors, peu importe l'étiquette que vous souhaitez poser sur cette pratique, bonne exploration... et vive le plaisir!

Connais-tu le balado Sexe Oral dans lequel Lysandre Nadeau et Joanie abordent la sexualité sans tabou? 

Continuez votre lecture :

Consulter tous les contenus de Coralie Desjardins, Sexologue B.A.