Plein Air

15 sports de glisse étonnants à essayer avant la fin de l'hiver

Vous vous lassez rapidement de la planche à neige ou du ski alpin? Il est peut-être temps de chercher à expérimenter de nouvelles sensations. Et pour celà, même pas besoin de quitter la liberté que la montagne offre.

Yooner, snowscoot, airboard: plein feu sur les «nouveaux» sports de glisse, pour la plupart accessibles à tous, qui vous donneront envie de continuer de profiter de la neige. 

1. Yooner ou snooc

Le yooner, un équipement hybride à mi-chemin entre le monoski et la luge, permet la pratique de la glisse en position assise. Installez-vous sur le siège du yooner, à 20 cm du sol, et lancez-vous sur les pistes. Contrôlez vos virages avec la main, en gardant vos jambes à ras de terre, un peu soulevées, ce qui rend la discipline sécuritaire. C’est ainsi que ce sport devient facilement accessible à tous, dès l’âge de 10 ans. Les sensations sont bien différentes qu’en ski ou en planche. 

Où pratiquer le yooner: Mont Sutton

Le snooc est presque identique au yooner, sauf qu’il est un équipement deux en un: ce sont des skis alpins de randonnée mixant des «peaux de phoque» modernes lors d’une ascension, qui se transforment plus ou moins en luge (un ski) lors de la descente. Le montage et le démontage pour la transformation se fait en moins de quelques minutes.

2.Snowscoot ou skitrikke

Vous avez forcément déjà croisé un snowscoot sur les pistes, comme il a été inventé dans les années 90. Véritable trottinette des neiges, l’engin est plus ou moins un vélo sans roue, soit deux petites planches de différentes tailles, destinées pour des pistes enneigées. La planche avant est orientable grâce à un guidon, ce qui rend ce sport plutôt accessible. Des sauts font également partie des plaisirs du snowcoot, mais peu importe votre niveau, vous aurez bien du fun!

Où pratiquer le snowscoot: Mont Sutton

Le skitrikke est similaire, mais la position des trois miniskis (séparés) apporte non seulement une certaine stabilité, mais permet aussi de faire des virages très penchés.

3. Luge airboard

L'airboard, cette luge gonflable permet de dévaler les pistes à toute vitesse. Accroché à des poignets et allongé à plat ventre, vous glisserez la tête la première (protégé par un casque) sur les pistes, comme un pingouin sur la banquise.

L’activité est sans risque: vous êtes allongé à quelques centimètres du sol sur ce bodyboard des neiges, en utilisant les mains utilisées pour freiner et vous diriger, tout en profitant des coussins d’air pour amortir les chocs. Sensations fortes et fous rires garantis. 

4. Kitewing

Sur la glace en patins ou sur la neige en ski ou en planche: tout est un terrain pour le kitewing. La voile en forme d'aile se porte à bout de bras, sans lignes qui peuvent s’entremêler et sans mât. Cette dernière a été tout d'abord inventée pour les déplacements sur la glace, mais elle est maintenant utilisée à toutes les sauces (dans la même catégorie, le wingfoil est des plus demandés l’été!).

À lire aussi:

La puissance générée par le vent permet l’utilisation sur différents véhicules et surfaces. Avec un cerf-volant de sport, ou de traction, une aile de kite est tenue directement dans les mains de l'utilisateur, ce qui offre contrôle, stabilité et puissance. Ce contrôle supplémentaire rend également une aile plus sûre à utiliser qu'un cerf-volant traditionnel. Profitant de conditions de vent adéquates, un pilote expérimenté peut atteindre des vitesses allant jusqu'à 90 km/h, et effectuer des sauts contrôlés jusqu'à 500 mètres!

5. Luge serpent (snakegliss)

Praticable sur les pistes de ski grâce aux remontées mécaniques, le snakegliss est en fait un système ingénieux qui relie dix luges les unes aux autres, pour former plusieurs «wagons». C’est la nouvelle manière de faire de la luge en groupe en serpentant les pentes, et l’activité collective par excellence pour créer une ambiance de folie et retrouver son âme d'enfant!

6. Kayak des neiges (snowkayak)

Le snowkayak, également connu sous le nom de bateau à neige, est un sport de neige qui ui permet aux kayakistes de dévaler les pentes des domaines skiables. Quel joli détournement du bon vieux kayak! Les kayakistes utilisent souvent des casques et pagaies, mais les dispositifs de flottaison personnels ne sont bien sûr pas portés. 

Un premier événement officiel de kayak de neige a été organisé à Lienz, en Autriche, en 2002 par un groupe local de kayakistes. 

7. Ski attelé (skijoering)

Le ski attelé, ou skijoëring, est une discipline sportive alliant le ski et un attelage animal (équestre ou canin). La longueur des skis ne doit d'ailleurs pas dépasser 1,50 mètre, pour ne pas gêner ou intimider l'animal. Le skijoëring, tel qu’on le voit en compétition, est pratiqué avec des skiskate sur des pistes larges et bien tapées, afin de pouvoir pratiquer la technique de «pas de patin». 

Un peu comme le bikejoring, le ski attelé est une activité qui nécessite un peu d’expérience de la part du cheval et du chien, mais aussi de l’humain: en effet, rester debout sur ses skis alors que l’animal tire requiert un minimum de technique de votre part. Donc, avant de vous lancer dans cette aventure, nous vous suggérons fortement de suivre quelques cours de base, car l’effet de traction du cheval ou du chien vous fera probablement passer plus de temps à plat ventre que debout sur vos skis.

Une fois les techniques acquises, les vitesses atteintes peuvent être assez impressionnantes. Le ski attelé peut aussi être pratiqué en mode backcountry lorsque vous n’avez pas accès à des pistes et que vous avez moins d’expérience. Dans ce cas, la technique est similaire au ski de fond: les skis restent parallèles.

Peu importe la version de skijoëring que vous désirez pratiquer, vous aurez besoin des équipements essentiels au canicross, avec quelques particularités. Renseignez-vous davantage sur l’équipement.

Où pratiquer le ski attelé:

8. Bun J Ride

Envie de tester le saut à l'élastique les skis aux pieds? Le Bun J Ride réunit les techniques du saut de tremplin, du saut à l'élastique et de la tyrolienne, pour offrir à n'importe qui, quel que soit le niveau, les sensations fortes qui étaient jusqu'ici réservées aux pros. La prise d'élan se fait sur neige, mais l'extrémité du tremplin se relève pour vous faire sortir de la manière la plus spectaculaire possible. Le tout se passe très vite!

9. Speedriding

Le speedriding est un heureux mélange entre le ski hors-piste et le vol libre, permettant de jongler entre les zones skiables et celles habituellement inaccessibles. Une mini-voile très légère et facilement orientable permet non seulement de défier la gravité et de s’orienter, mais aussi de réaliser des figures acrobatiques. Différent du parapente, ce sport vous permet tout de même de réaliser de grands sauts, puisque vous êtes attaché à un parachute. 

Le speedriding n’est cependant pas réellement accessible à tous au niveau forme physique.

10. Snowkite

Le snowkite est un bon point de départ pour apprendre le kitesurf. Vous glissez sur une planche, tracté par une voile, suivant les ondulations naturelles de la montagne, pour réaliser des sauts parfois acrobatiques (il s'agit d'une version plus acrobatique du paraski). Toutefois, la voile de traction est plus efficace. Certains snowkiteurs peuvent atteindre les 70 km/h avec le bon matériel. Le snowkite n’est toutefoispas accessible à tous, comme il nécessite des heures d’apprentissage et de pratique.

Où pratiquer le snowkite: Progression kite

11. Paraski

Le paraski - ce mélange de ski et de parapente - n’est certainement pas pour les peureux! Avec une paire de ski, un petit harnais de parapente, un système de suspension et une voile, vous aurez la chance de voler au-dessus des bosses, et peut-être même faire d’impressionnants sauts. Il faut souvent moins d’une heure pour s’habituer à manier le matériel, pour ensuite se lancer, à condition bien sûr que le vent soit au rendez-vous. Ce sport de glisse n'est pas si nouveau, mais ça vaut vraiment la peine d’essayer.

Où pratiquer le paraski:

12. Snowskate ou fusesnow

Le snowskate, cette sorte de skateboard des neiges, combine le skate et la glisse. Il se pratique sur une planche de skateboard montée sur quatre skis miniatures. Vous pourrez réaliser de nombreuses figures de style sur les pistes, et vous n’aurez même pas besoin de chaussures spéciales ni de fixations. À vous la liberté!

13. Mini skiskate ou snowfeet

À mi-chemin entre le ski et le patinage, ce sport est quelque peu casse-cou. L'équipement requis pour le pratiquer ressemble à des fixations de planche à neige, fixées à une planche au dessous courbé, conçu pour glisser. Sans bâton, vous dévalerez les pentes à toute vitesse, tout en changeant de direction en un clin d'œil. Ce sport comporte quand même certains risques.

14. Monoglisse

Concept innovant, le monoglisse se situe entre le ski et la luge. Sur une sorte de monocycle, où la roue est remplacée par un gros patin muni d’un siège, vous pourrez descendre les pistes en atteignant des vitesses impressionnantes, mais tout en guidant l’engin avec beaucoup de précision. Bien du plaisir en vue!

15. Zipfy

Le Zipfy se définit comme une mini-luge ultra-épurée qui permet d’effectuer des virages aussi serrés qu’enu ski alpin. Les vitesses atteintes peuvent être élevées, mais la pratique de ce sport reste sécuritaire: vous avez plus de contrôle qu'en trois-skis ou en tube, par exemple, et vous êtes en mesure de freiner. De plus, comme vous êtes assis à 5 cm du sol, si vous tombez, vous ne tombez pas de si haut. Il ne suffit d'une seule descente sur ce petit traîneau aérodynamique, d’une légèreté surprenante, pour être conquis.

Où pratiquer le Zipfy: Parc du Mont Hatley

 

Vous aimerez aussi:

 

Consulter tous les contenus d'Ariane Arpin-Delorme