Couple

Comportements en couple : les différents styles d’attachement expliqués

Anne-Marie Ménard (alias Au lit avec Anne-Marie), experte en sexologie et en relations, répond à une question posée en message privé par l’une ou l’un de ses abonné.es. 

Histoire d’en faire bénéficier tout le monde, elle développe ses connaissances et ses astuces sur le sujet, afin qu’on arrête (enfin!) de culpabiliser à propos de notre plaisir, notre corps et nos émotions! Sexualité à deux, à plusieurs, masturbation solo, relations de couple, organes génitaux, orientations sexuelles… On l'aura compris ; aucun sujet n’est tabou!

Qu'on soit en couple ou célibataire, il semble pertinent de se questionner sur notre style d'attachement et celui de notre partenaire!

« Bonjour Anne-Marie!

Je t’écris puisque j’aimerais mieux comprendre les choix que je fais lorsque je suis en amour. Je semble toujours attirer (et être attirée par) le même type de partenaire. Et une fois en relation, j’ai remarqué avoir certains patterns qui se répètent. Comment pourrais-tu expliquer cela? »

Couple qui s'enlace

Bonjour chère anonyme et merci pour ta question! 

As-tu déjà entendu parler de la théorie de l’attachement et des 4 styles d’attachement? Si ce concept t’est inconnu, je te suggère de lire cet article attentivement parce qu’il pourra t’aider à déterminer grandement la qualité de tes relations avec ton entourage, ainsi que la redondance de certains de tes comportements (ou choix de partenaire) dans tes relations amoureuses. Allons-y!

L’attachement se développe dès l’enfance

Brièvement, ce qu’il faut savoir, c’est que l’attachement provient du besoin d’entrer en relation, de créer des liens forts, constants et significatifs avec autrui. 

Très tôt dans la vie, un enfant formera des liens d’attachement avec les personnes prenant soin de lui (généralement les parents) puisque cela sera nécessaire pour assurer sa survie.

Le degré de disponibilité, de constance, de protection et de réconfort qu’un parent offrira à son enfant pourrait avoir un grand impact sur les comportements futurs de ce dernier, surtout lorsqu’il entrera en relation avec les autres. 

Nous avons parfois tendance à reproduire la dynamique relationnelle vécue à l’enfance dans nos relations à l’âge adulte… pour le meilleur, ou pour le pire!

Ainsi, votre style d’attachement étant un peu comme votre empreinte digitale relationnelle, vous adoptez probablement des attitudes et comportements qui ont été appris chez vous dès un très jeune âge suite à la relation que vous avez bâtie avec vos parents. 

De plus, vous attirez probablement souvent le même type de personne parce que votre choix de partenaire est plus inconscient que vous ne le croyez.

Alors que nous basons souvent notre choix à partir de critères bien précis en lien avec l’attirance physique, les intérêts communs, les valeurs communes, etc, il se cache derrière tout cela un individu à la recherche des patterns relationnels qui ont été expérimentés lors de l’enfance avec les parents.

Un couple après un désaccord

Deux dimensions, quatre styles d’attachement

La théorie de l’attachement qui a d’abord été étudiée par le psychiatre et psychanalyste John Bowlby, s’étend à travers deux dimensions. D’une part, on retrouve les individus ayant une grande anxiété d’abandon, et d’autre part, il y a les individus voulant éviter l’intimité. C’est à travers ce spectre que l’on retrouve les 4 styles d’attachement.

Bien que chacun des styles comporte des nuances qui leur sont bien uniques, je me permets de vous les présenter brièvement pour que vous puissez vous faire une idée sur chacun d’entre eux. Vous pourrez certainement vous y reconnaître. 

Le style anxieux 

Ces personnes vont avoir une anxiété d’abandon plutôt élevée. Ces individus vont généralement avoir tendance à se demander si leur partenaire les aime réellement et vont souvent avoir l’impression de se sentir rejetés. 

Pour calmer l’anxiété souvent envahissante, ils auront recours à des stratégies qui auront pour but de les rassurer à travers des demandes excessives et une recherche intense de proximité. Ce sont des personnes qui auront tendance à cultiver une estime de soi plutôt faible, qui auront des représentations négatives de soi et positives des autres. Ces personnes sont sujettes à rester en relation même lorsque la relation est insatisfaisante, voire malsaine.

Le style évitant 

Au contraire des personnes anxieuses, les personnes évitantes vont souvent présenter un inconfort marqué avec l’intimité relationnelle et s’efforceront de toujours garder une certaine distance émotionnelle avec leur partenaire. 

Ce sont souvent des personnes très autosuffisantes qui auront tendance à vouloir protéger leur indépendance et auront plus de difficulté à s’ouvrir. Ce sont des personnes qui auront du mal à reconnaître leurs émotions et à les communiquer. En général, elles auront tendance à avoir une image positive de soi et négative des autres. 

Le style désorganisé 

Lorsqu’une personne a un style désorganisé, elle présente, à des degrés différents, à la fois des caractéristiques du style anxieux et à la fois des caractéristiques du style évitant. 

Ces personnes auront parfois peur de l’abandon, parfois peur de l’intimité tout dépendant des situations dans lesquelles elles seront placées. Leurs émotions sont souvent contradictoires et inadaptées.

Le style sécure 

Les personnes qui se caractérisent par ce style d’attachement ne vivent pas d’anxiété par peur d’être abandonnées par leur partenaire et vivent l’intimité de façon positive, sans évitement. Elles sont à l’aise dans leurs relations intimes. Le lien que ces personnes ont eu avec les parents durant l’enfance a été généralement rassurant et sécurisant. Ou bien ce sont des personnes qui ont travaillé sur leurs patterns et besoins émotionnels!

Ces personnes ne perçoivent pas les conflits comme étant une menace pour la relation et elles se sentent capables d’y faire face. Elles auront tendance à avoir une image positive d’elles-mêmes et des autres. Elles sont généralement perçues comme étant des personnes fiables, stables, flexibles et ont une aisance à communiquer leurs émotions envers l’autre. 

Un couple amoureux au lit ensemble
Un couple heureux court dans un champ

Nous avons parfois tendance à reproduire la dynamique relationnelle vécue à l’enfance dans nos relations à l’âge adulte… pour le meilleur, ou pour le pire!

Parlons des combinaisons

Vous l’aurez compris, certaines combinaisons de genre d’attachement peuvent être plus harmonieuses que d’autres!

Dans les relations où on retrouve deux partenaires sécures, il a été démontré à travers les études que les personnes sont en meilleure santé, plus heureuses et ont une espérance de vie plus longue. Les partenaires font tous deux preuves d’une grande aisance dans la relation ce qui facilite grandement l’atteinte d’un équilibre.

Toutefois, il ne faut pas s’y méprendre, il ne s’agit pas de la seule combinaison gagnante.

Les relations où on y retrouve deux personnes évitantes auront tendance à bien fonctionner. En effet, chacun des partenaires réussit à satisfaire son propre besoin d’indépendance ce qui sera rassurant de part et d’autre!

Un couple s'enlace

Les relations où on retrouve deux personnes ayant un style anxieux pourront également trouver un équilibre dans leur façon de vouloir se rapprocher de l’autre. Souvent fusionnelles, ces relations sont pour la plupart très intenses puisque les partenaires ne se voient pas vivre l’un sans l’autre. Ainsi, cela sera rassurant pour toutes les parties prenantes.  

Ensuite, les combinaisons de styles sécures et insécures (anxieux, désorganisé, évitant) peuvent également être des combinaisons équilibrées. La stabilité des personnes sécures aura souvent pour effet de rassurer les différents styles insécures. D'ailleurs, certaines études auraient démontré que les personnes présentant des styles insécures, une fois en relation avec des personnes sécures, auront tendance à devenir eux-mêmes plus sécures également.

Et puis, il y a la combinaison anxieux/évitant que l’on retrouve énormément dans la société. Pas moins de 60% des relations seraient formées de cette combinaison!

Parce que leurs blessures se retrouvent à l’opposé du spectre, ces deux styles auront tendance à s’attirer naturellement. Les personnes étant dans ce type de relation doivent toutefois être prudentes, car elles peuvent malheureusement former des relations très houleuses, voire même toxiques.

Pour que cette combinaison fonctionne, on doit avoir deux personnes très conscientes de leur dynamique, qui sont prêtes à communiquer et travailler en collaboration pour mieux se comprendre. Cela n’est donc pas impossible.

Oui, vous pouvez travailler sur votre style d’attachement et améliorer vos relations

Les personnes présentant des styles insécures, une fois en relation avec des personnes sécures, auront tendance à devenir eux-mêmes plus sécures également.

Maintenant que vous connaissez mieux les différents styles d’attachement et que vous êtes probablement reconnue dans l’un d’entre eux, sachez que j’aimerais vous rassurer. 

Si vous te trouvez dans un autre style d’attachement que sécure, il sera possible pour vous de travailler pour changer ce dernier. Cela demande un grand travail d’introspection pour mieux comprendre certains de vos patterns relationnels. 

De plus, si vous êtes en relation et que vous aimeriez changer la dynamique pour que cette dernière devienne plus harmonieuse, cela est possible. En comprenant que vos difficultés  relationnelles qui peuvent être reliées à votre propre style ou à celui de son/sa partenaire, il sera plus facile pour vous de vous comprendre et de travailler ensemble pour en arriver à une relation plus sécurisante.

Finalement, si cet article résonne avec vous, que vous avez envie de travailler sur vous ou de tout simplement en apprendre plus sur le sujet, je vous suggère d’abord de vous renseigner davantage sur le sujet. Il existe des livres qui ont été écrits spécifiquement pour nous aider à mieux nous comprendre à travers nos propres styles (Dis-moi qui tu aimes, je te dirais qui tu es de Marc Pistorio en est un excellent!).

Puis, si vous sentez que vous avez besoin d’outils pour vous aider à déconstruire certaines attitudes et comportements qui sont bien ancrés en vous, n’hésitez surtout pas à consulter une ou un professionnel qui pourrait vous offrir les outils adéquats.