Plein Air

Pas d’auto? Voici comment accéder à la nature à partir de Montréal

Ce n’est pas parce qu’on vit à Montréal et qu’on n’a pas de voiture qu’on doit nécessairement être privé de tous les bienfaits de se retrouver en nature! Voici quelques manières d’accéder à des parcs et plages en transport en commun, à partir de la métropole.

Au moment d’écrire cet article, le port du masque était toujours obligatoire dans les transports en commun, incluant dans toutes les options présentées. Notez qu'il y a des frais pour pratiquement tous ces moyens de transport ainsi que pour entrer dans la plupart de ces parcs.

1. La Navette Nature

Cette navette offre deux types de services qui permettent autant de faire de petites escapades dans les parcs natures à Montréal que de ressourcer dans des parcs nationaux!

Les parcs urbains

D’abord, en partenariat avec la Ville de Montréal, Navette Nature offre le transport GRATUIT vers 3 différents parcs situés sur l’Île de Montréal. Il faut simplement réserver sa place d’avance.

Les parcs accessibles sont :

  • Le Cap St-Jacques, à Pierrefonds, où on peut se baigner, faire du vélo, de la randonnée et même visiter une ferme écologique ainsi que des bâtiments historiques.
  • Le Bois-de-Liesse, un parc forestier qui englobe non moins de 3 arrondissements de Montréal (Ahunstsic-Cartierville, Pierrefonds-Roxboro et Dollards-des-Ormeaux). On peut y faire de marche en nature et observer la faune et la flore.
  • La Pointe-aux-Prairies, à Pointes-aux-Trembles, qui comporte 3 secteurs et où on peut faire de la randonnée et du vélo.

Pour réserver une place vers les parcs natures montréalais

Les parcs nationaux

Pour ce type de navette, le coût comprend à la fois le transport aller-retour ainsi que l’entrée dans le parc national. Les parcs accessibles sont :

Pour réserver une place vers les parcs nationaux du Québec

Note : Il sera bientôt aussi possible de prendre la navette nature à partir de Québec. Restez à l’affût!

2. Les Iles-de-Boucherville

De nombreux montréalais ne se doutent pas de la beauté de ce parc national, combiné à sa proximité de la ville (quelques kilomètres seulement, sur le fleuve St-Laurent)! On peut y aller pour faire de la randonnée, du vélo, de la baignade, du kayak de mer, du paddleboard (planche à pagaie), du canot, du volley-ball de plage, en plus d’observer la faune comme les adorables cerfs de Virginie.

Il y a deux choix pour s’y rendre en transport en commun :

  • Prendre le métro jusqu’à la station Longueuil-Université de Sherbrooke, puis la navette spéciale Bus des Îles (ligne 261), qui fonctionne durant tout l’été.
  • Prendre le métro jusqu’à la station Honoré-Beaugrand avec son vélo, puis prendre la piste cyclable qui se rend jusqu’à la Promenade Bellerive. Un traversier accède ensuite aux Îles de Boucherville.  Il faut bien vérifier les horaires de cette navette fluviale avant de partir.

3. Le Mont-St-Bruno

Il s’agit d’un autre parc national situé non loin de la ville, et accessible en transport en commun. On peut y faire de la randonnée, du canot et du paddleboard.

Pour y accéder, on prend le métro jusqu’à la station Longueuil-Université-de-Sherbrooke, puis on attrape la ligne 298 jusqu’au Parc. Ce service spécial est uniquement disponible durant l’été.

4. L’Île de la Visitation

Situé dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartiville sur la Rivière des Prairies, soit entre Montréal et Laval, ce parc nature propose de la randonnée, du vélo et de la pêche. Il y a également des lieux historiques sur place. L’accès au parc est gratuit.

On y accède en prenant le métro jusqu’à la station Henri-Bourassa, puis en prenant la ligne d’autobus 69, jusqu’à la hauteur de la rue St-Firmin.