Santé

Voici tous les effets secondaires de la pilule contraceptive

La pilule contraceptive est toujours parmi les moyens de contraception les plus populaires au Québec. Mais les expert.es notent une baisse de son utilisation dans les dernières années, ici comme dans d’autres pays occidentaux. En effet, la pilule, lorsque bien prise, est assez fiable. Mais soyons honnête ; ce n’est pas un contraceptif parfait (bien franchement, aucun ne l’est!).

Les effets secondaires sont souvent cités par celles qui abandonnent la pilule. Ces effets  indésirables sont très variables d’une personne à l’autre et ce ne sont pas toutes les femmes qui réalisent qu’un souci de santé précis peut être lié à la pilule. Alors si tu prends la pilule et que tu te poses des questions sur ses effets, tu n’es vraiment pas la seule!

Un petit rappel : ce que fait la pilule contraceptive, c’est de stabiliser ou de régulariser le taux d’hormones dans ton corps durant une bonne partie du mois. Ça peut sembler d’emblée une bonne chose (et ce n’est pas nécessairement négatif), mais ce qu’il faut surtout comprendre, c’est que c’est très différent de l’état « naturel » de ton organisme.

Sans pilule, les taux d’hormones fluctuent beaucoup au fil du mois, contrairement à lorsque tu prends des anovulants. C’est ce qui cause les changements et les effets secondaires, puisque ton corps doit « s’habituer » ou s’adapter à ce taux d’hormones stable… Contrairement à son état naturel qui est de fonctionner en répondant à différents « signaux » qui viennent avec les fluctuations d’hormones.

Voici 18 effets secondaires qu’il est possible d’éprouver avec la pilule contraceptive. Tu vas voir : certains sont désagréables, tandis que d’autres sont plutôt positifs!

1. Des règles plus légères

Sais-tu ce qui détermine le flux menstruel durant les règles? C’est l’épaisseur de la muqueuse de l’utérus, qui s’est gorgé de sang en préparation d’une grossesse. Lorsque le corps « comprend » qu’il n’y aura pas de conception durant ce cycle, les menstruations se déclenchent et l’utérus se débarrasse de cette muqueuse. Une muqueuse plus épaisse signifie plus de sang ; une muqueuse plus mince veut dire un flux moins abondant.

Lorsqu’on prend la pilule, les hormones sont modifiées, ce qui empêche la muqueuse d’épaissir beaucoup. Ainsi, la majorité des femmes ont des règles beaucoup moins abondantes en prenant des anovulants. Certaines n’ont même que de très légères pertes.

À lire aussi : 12 choses à savoir sur la fertilité et les menstruations

2. Des règles plus régulières

Un autre effet que plusieurs femmes apprécient : la pilule contraceptive régularise les règles. C’est parce qu’avec la plupart des pilules, tu prends des comprimés (des hormones) pendant 3 semaines consécutives, puis tu arrêtes pendant une semaine (si tu prends des pilules pendant ce temps, il s’agit d’un placébo). Pendant cette semaine-là, le taux d’hormones baisse assez pour permettre aux règles de se déclencher ; il n’y a pas d’autre fenêtre dans ton cycle où ce serait possible.

Si tu avais des règles très irrégulières et « erratiques » avant, c’est quand même une bonne chose de pouvoir prédire quand elles vont arriver, habituellement au jour et parfois même à l’heure près.

3. Plus – ou moins! - de maux de tête

Ça peut paraître surprenant que les maux de tête aient un rapport avec la pilule, mais chez les femmes, beaucoup de céphalées et de migraines sont directement reliées aux hormones.

Une étude indique qu’environ 1 femme sur 10 qui commence la pilule souffre de plus de maux de tête qu’avant. C’est parce que certaines femmes sont beaucoup plus sensibles à l’estrogène que d’autres. Cet effet devrait s’estomper avec le temps, mais sinon, il est possible d’essayer une autre sorte de pilule qui contient moins d’estrogène.

D’un autre côté, les femmes qui avaient régulièrement des migraines autour de leurs menstruations voient souvent cet effet diminuer une fois qu’elles prennent la pilule.

4. De la sécheresse vaginale

Certaines pilules qui contiennent un faible taux d’estrogène peuvent causer de la sécheresse vaginale, d’une manière similaire à celle que vivent les femmes ménopausées (qui sécrètent beaucoup moins d’estrogène qu’auparavant). Cet effet secondaire n’est, disons-le, pas exactement agréable. Mais bon, il existe au moins une solution de rechange : le lubrifiant.

5. Des pertes

Avoir des pertes de sang à différents moments de ton cycle est un effet secondaire très commun des anovulants. Ça arrive surtout durant les premiers mois, alors que ton corps (surtout la muqueuse de l’utérus) est en train de s’habituer à cette stabilisation des hormones inhabituelle.

Mais si ça continue après plusieurs mois, ou que ça s’empire, ça peut être un signe que le taux d’estrogène de ta pilule particulière n’est pas suffisant. À garder en tête par contre : plus d’estrogène veut probablement aussi dire plus de d’effets secondaires.

6. Des nausées

Encore une fois, il s’agit d’un effet qui devrait diminuer après quelques temps, au fur et à mesure que le corps s’habitue à cette régularisation des hormones. Un truc : prendre ta pilule avant d’aller te coucher (mais toujours à la même heure), ce qui devrait régler ce problème.

7. Des seins sensibles

Avoir une plus grande sensibilité et sentir tes seins lourds et douloureux est aussi un effet secondaire de la pilule. Normalement, ça diminue avec le temps.

À lire aussi : Comment nos hormones nous affectent avant, pendant et après les règles

Effets secondaires de la pilule contraceptive
Effets secondaires de la pilule contraceptive

8. Un ventre gonflé

La régularisation des hormones peut causer de la rétention d’eau et un gonflement au niveau du ventre. Cet effet secondaire tend à affecter particulièrement les femmes qui ont des problèmes digestifs, par exemple le syndrôme de l’intestin irritable.

9. Moins de crampes menstruelles

Des règles plus légères signifient aussi habituellement moins de crampes et de douleur durant ces dernières.

10. Un risque moindre de développer certains cancers

Les femmes qui prennent la pilule aurait 30 à 50 % de moins de chance de développer un cancer de l’endomètre ou des ovaires, selon une méta-étude importante.

Par contre, il faut aussi ajouter que le risque de développer ces cancers est très faible, particulièrement chez les femmes en âge de procréer, soit celles qui sont susceptibles de prendre la pilule. En effet, ces cancers se produisent surtout chez les femmes plus âgées.

11. Moins d’acné

L’acné est aussi influencée par les hormones! Particulièrement la présence d’hormones « androgènes » dans le corps, surtout la testostérone. Pour que l’acné diminue, la pilule contraceptive doit contenir à la fois de l’estrogène et de la progestérone. Ce cocktail permet au taux de testostérone de diminuer dans le corps, ce qui diminue aussi la production de sébum et l’acné. Trois marques de pilules sont même approuvées directement comme traitement de l’acné - tu peux en parler à ton ou ta médecin.

12. Plus d’appétit

Ça arrive souvent que (sans pilule), les femmes aient beaucoup plus faim quelques jours avant les règles, soit durant leur période de SPM. Et bien avec certaines pilules qui contiennent à la fois de l’estrogène et de la testostérone, cet effet peut être permanent!

À lire aussi: SPM: 8 solutions pour te sentir mieux rapidement

13. Des infections vaginales

La stabilisation des hormones amenée par la pilule peut changer la membrane vaginale, la rendant donc plus susceptibles aux infections. Pas super, je sais!

14. De la dépression et des troubles d’humeur

C’est une question très complexe, mais chez les femmes, il y a définitivement un lien entre l’humeur et les hormones. Des changements hormonaux peuvent donc amener des problèmes de santé mentale, incluant la dépression, l’anxiété et l’insomnie.

Souvent, ce sont les personnes qui souffraient déjà de ces troubles qui rapportent que la pilule a empiré cet effet, mais pas toujours. Certaines femmes affirment toutefois que la pilule a plutôt amélioré leur humeur… Signe que ce n’est pas tout le monde qui réagit de la même manière aux hormones!

Chose certaine, un dosage plus élevé d’hormones dans la pilule contraceptive (estrogène et progestérone) est lié à plus d’impact sur l’humeur.

15.     Des caillots sanguins

C’est probablement l’effet secondaire de la pilule le plus sérieux pour la santé. L’estrogène rend le sang plus susceptible de former des caillots dans les jambes ou encore dans les poumons (embolie pulmonaire). Les risque de développer des caillots sanguins augmente encore avec d’autres facteurs de risque, par exemple un historique familial de caillots sanguins, l’obésité, une chirurgie récente ou des périodes d’inactivité comme les longs voyages en avion.

À lire aussi: Tout savoir sur la thrombose

16. Moins de risque d’anémie

Puisque les règles sont habituellement moins abondantes avec la pilule, ça signifie aussi qu’il y a moins de sang perdu... Donc moins de chance de faire de l’anémie, puisque les globules rouges, l’hémoglobine et le taux de fer tendent à demeurer plus élevés dans le sang.

17. Des taches dans le visage

Un autre de ces effets secondaires difficiles à associer aux anovulants! Une étude a révélé que les femmes qui prennent la pilule ont plus de risques de développer du mélasma, c’est-à-dire une hyperpigmentation de la peau du visage, qui cause l’apparition de taches plus foncées que la peau.

Cet effet est plus susceptible de se produire lorsqu’il y a un historique familial de mélasma.

18. Une baisse de libido

C’est surtout la fluctuation des hormones (en particulier la testostérone) qui est responsable du désir sexuel chez la femme, donc pour plusieurs, la pilule refroidit leur libido. Selon une étude, cet effet désagréable peut s’estomper avec le temps.

Consulter tous les contenus de Marie-Ève Laforte