Sexualité

Le courrier du cœur d’Anne-Marie : la baisse de libido en pandémie, c’est normal?

Par : Anne-Marie Ménard

Chaque mois, Anne-Marie Ménard (alias Au lit avec Anne-Marie), experte en sexologie et en relations, répond à une question posée en message privé par l’une ou l’un de ses abonné.es. 

Histoire d’en faire bénéficier tout le monde, elle développe ses connaissances et ses astuces sur le sujet, afin qu’on arrête (enfin!) de culpabiliser à propos de notre plaisir, notre corps et nos émotions! 

Sexualité à deux, à plusieurs, masturbation solo, relations de couple, organes génitaux, orientations sexuelles… On l'aura compris ; aucun sujet n’est tabou!

« Allô Anne-Marie.

Je suis en couple avec mon conjoint depuis plusieurs années et nous passons beaucoup de temps ensemble depuis le début du confinement. Je semble remarquer une baisse au niveau de mon désir sexuel. Est-ce normal? Est-ce dû au confinement? »

Un couple dans un lit, les deux personnes sont dos à dos

Bonjour chère anonyme, 

Tout d’abord, merci pour ta question. Sache que plusieurs personnes me l’ont déjà posé et qu’il n’est pas toujours facile d’associer la baisse du désir au confinement puisque différents facteurs peuvent influencer les hauts et les bas de notre désir sexuel. Certes, le confinement peut faire partie de ces facteurs. Essayons de voir pourquoi. 

Je ne sais pas pour toi, mais le confinement est, pour beaucoup d’entre nous, une grande source de stress.

Du jour au lendemain, nous nous sommes vus dans l’obligation de changer nos habitudes de vie et de nous adapter à une réalité qui nous était tout à fait inconnue. Les sphères familiales, sociales, professionnelles, relationnelles ont été complètement chamboulées et ce n’est pas différent avec la sphère sexuelle. 

Donc, si tu as le sentiment que ta sexualité a changé depuis le début de la pandémie, c’est normal. Et si, au contraire, elle n’a pas changé du tout et que tu tombes sur cet article, sache que… c’est normal aussi!

Le désir sexuel : en constant changement

Il existe une multitude de raisons qui peuvent faire en sorte que ta libido varie, et ce, tout au long de ta vie, pas juste pendant la pandémie. 

Le stress, le manque de sommeil, ta santé mentale, les problèmes relationnels, ta méthode de contraception, certains médicaments (comme les antidépresseurs), ton cycle menstruel, la grossesse et l’allaitement, la ménopause, ton estime en ce qui concerne ton image personnelle, etc.

Ce sont tous des facteurs qui peuvent jouer un rôle important sur ton désir. Pour chacune de ces raisons, ton désir peut rester stable, diminuer ou encore augmenter! Il ne faut donc pas être surprise de ressentir des fluctuations.

J’aime bien comparer le désir à notre appétit. Ce dernier varie de jour en jour, au gré des contextes entourant notre quotidien, au fil de la vie. 

Pour tenter de t'illustrer la situation du mieux possible, prenons en exemple le stress. Bien que l’on ait tendance à croire que stress et sexualité ne vont pas toujours bien ensemble, il a été démontré dans différentes études que le stress peut très bien augmenter le désir sexuel chez une personne, mais le diminuer considérablement chez une autre.

Garde donc en tête qu’une même situation peut avoir plusieurs impacts sur différentes personnes, inutile de se comparer!

Ce qui peut être un turn on pour certaines, peut être perçu comme un turn off chez d’autres. 

Revenons donc à une situation proche de la tienne : les couples qui vivent ensemble durant cette longue période de confinement. Alors que certains m’ont rapporté ne voir aucun changement sur leur vie sexuelle, certains couples ont sauté sur l’occasion pour renouer et se retrouver sexuellement.

Et pour d’autres, le fait d’être ensemble 100% du temps ou encore d’avoir moins de moments d’intimité avec les enfants à la maison a complètement éteint leur sexualité.

Un couple de deux femmes s'enlace
Une femme touche sa cuisse avec une rose

Cesse de te mettre trop de pression. La pression, la frustration et la culpabilité ne sont pas des composantes très aphrodisiaques.

Que faire pour raviver la flamme de ton désir?

Si tu sens que le confinement a affecté ta sexualité, il y a certaines choses que tu peux faire pour tenter d’augmenter ta libido

Avant tout, cesse de te mettre trop de pression. La pression, la frustration et la culpabilité ne sont pas des composantes très aphrodisiaques. 

Tu peux commencer par essayer de trouver ce qui te bloque. Que ce soit l’omniprésence des enfants à la maison, ta peur de communiquer tes envies, le stress relié au travail ou autre. En mettant le doigt dessus, il sera plus facile pour toi de créer un contexte dans lequel tu seras plus encline à explorer ta sexualité. 

Je te suggère également d’ouvrir la discussion avec ton ou ta partenaire à ce sujet… Mais en dehors de la chambre à coucher! Il a été démontré dans différentes études qu’il vaut mieux aborder le sujet de la sexualité dans un endroit différent que celui où tu as habituellement tes rapports sexuels. De parler de tes désirs et tes besoins peut contribuer grandement à ton épanouissement sexuel. 

De plus, je ne t'apprends sûrement rien en te mentionnant que plus tu seras en bonne santé mentale et physique, mieux risque de se porter ta santé sexuelle. 

Un couple amoureux en lit ensemble

Instaurer un nouveau rituel

Pour finir, que dis-tu d'allouer du temps d’intimité avec ton ou ta partenaire toutes les semaines?

Parfois, un petit 30 minutes sans technologie ou sans les enfants peut faire toute la différence. Puisque nous avons souvent des horaires très chargés, pourquoi ne pas planifier ces petits moments de douceur à l’avance en le mettant au calendrier? 

Ainsi, peu importe ton statut, que ton désir sexuel ait changé ou non, qu’il ait diminué ou augmenté, sache qu’il s’agit de quelque chose qui pourra varier toute ta vie, pandémie ou pas. Il est normal de percevoir des changements dans nos envies selon les différentes situations qui nous habitent. Je pense que l’important est d’avoir des discussions franches sur le sujet avec la ou les personnes qui partagent intimement nos vies. 

Dans tous les cas, donne-toi le droit d’avoir des moments où tu as tout simplement moins de désir, c’est tout à fait normal. Il n’y a d’ailleurs pas de chiffre idéal en ce qui concerne la fréquence des rapports sexuels. Chaque personne trouve son propre rythme. 

La sexualité n’est pas une performance, elle est une expérience qui doit rester positive!

À bientôt!

Anne-Marie
Par : Anne-Marie Ménard