Conseils voyage

Faire du télétravail à l’étranger : tout ce qu’il faut savoir avant de partir

Vous êtes en mode télétravail depuis déjà plusieurs mois? La grisaille de l’automne donne définitivement envie de prendre la poudre d’escampette vers des lieux plus cléments, laptop inclus!

Pourquoi ne pas partir travailler à l’étranger? Plusieurs destinations « Sud » proposent présentement des offres alléchantes de télétravail les pieds dans le sable. Cela dit, avant de réserver votre billet d’avion, plusieurs détails importants sont à considérer. 

Le réseau sans-fil

femme télétravail sud

Marcos Castillo/Shutterstock

Nombreux sont les hôtels qui promettent un réseau internet sans-fil, mais peu arrivent à livrer un réseau digne de nos habitudes en Amérique du Nord.

Vérifiez en lisant les commentaires sur la page de l’hôtel si le Wi-Fi est assez puissant pour, par exemple, faire des appels vidéo ou encore télécharger de lourdes pièces jointes. Est-ce que le réseau est seulement disponible dans le lobby? Travailler entre la réception et le bar, ce n’est pas l’idéal!

Posez des questions sur la qualité du signal avant de réserver. 

La sécurité

Une fois un bon réseau sans-fil établi, toujours faut-il que celui-ci soit assez sécuritaire pour votre travail. Un Wi-Fi ouvert à tous est souvent proie des malfaiteurs, qui pourraient avoir accès à vos données personnelles.

Demandez à votre entreprise quelles prédispositions vous devrez prendre sur votre ordinateur afin d’en assurer la sécurité en tout temps. Généralement, un simple logiciel VPN (virtual private network) peut rassurer tout le monde.

Les distractions

kudla/Shutterstock

Vous l’aurez peut-être constaté si vous faites déjà du télétravail : les distractions peuvent être nombreuses. Imaginez-vous maintenant dans un tout-inclus avec la plage, la piscine, le beau soleil, la musique, les cocktails à volonté… ou à la montagne avec les belles pistes enneigées.

Saurez-vous résister aux différentes tentations et demeurer concentré entre 9h et 17h? Pensez-y bien!

Le visa

Vous voyagez habituellement comme simple touriste, mais saviez-vous qu’en allant travailler ailleurs, certaines restrictions d’entrée pourraient s’appliquer? Aux douanes, on vous demandera la raison de votre visite et vous devrez répondre que vous venez travailler à distance, ce qui pourrait compliquer votre arrivée au pays.

Certains demandent des lettres écrites de l’employeur comme preuve, d’autres un visa spécial. Certaines destinations comme la Barbade font tout pour vous attirer en facilitant l’obtention d'un visa de travail au pays (à des frais plutôt élevés!). Pensez donc à vous renseigner avant de réserver.

Les assurances

Les assurances doivent être au coeur de votre réflexion. À ce jour, très peu de compagnies d’assurances voyage proposent de vous couvrir si jamais vous attrapez la COVID-19 à l’étranger. Plusieurs agences vont inclure cette protection dans votre forfait, mais la couverture des frais médicaux associés au coronavirus est nettement insuffisante.

Faites les démarches auprès de votre assureur afin d’être protégé pour la durée de votre séjour, certainement plus longue que lors de vos vacances habituelles, et que le matériel que vous apportez avec vous est assuré en cas de vol ou de bris. 

L’espace « bureau »

appel télétravail femme sud

Antonio Guillem/Shutterstock

En vacances, on se dit toujours que la chambre n’a pas d’importance, comme on passe la majeure partie de notre temps dehors. Toutefois en mode télétravail, vous devez vous assurer que votre chambre possède au moins un bureau où travailler avec une bonne chaise confortable, un lounge exécutif afin d’y être assis confortablement 40h/semaine, un petit café à proximité ou bien une salle de conférence qui offre tranquillité pour vos appels.

Les appels

Bien qu’en 2020, tout le monde semble être passé en mode visioconférence, il demeure qu’à quelques reprises, un appel sur un « bon vieux cellulaire » est nécessaire.

Une fois à destination, pensez acheter une carte SIM et transférez vos appels à votre numéro local. Cela revient beaucoup moins cher que de payer un forfait itinérance et vous permet de faire des appels pour un taxi ou commander de la nourriture, par exemple. 

Le décalage horaire

Tenez compte du potentiel décalage horaire selon la destination choisie. Si vous partez à Bali pour un mois, vous devrez travailler pendant la nuit pour être sur les mêmes horaires que vos collègues, ce qui, dépendant de votre boulot, n’est pas l’idéal!

Une ou deux heures de différence est un peu plus facile à gérer si votre horaire de travail ne peut s’adapter au rythme de votre nouvelle demeure. 

Vous avez trouvé l’endroit parfait? Il ne reste plus qu’à obtenir l’accord de votre employeur avant de réserver vos quelques semaines de télétravail à distance. Notez toutefois que le gouvernement canadien ne recommande pas les voyages non essentiels à l’extérieur du Canada et que vous devrez faire une quarantaine à votre retour au pays. Ça n’empêche personne de rêver, par contre!