Sexualité

Bisexualité et pansexualité : c’est quoi la différence?

Bisexualité, pansexualité, est-ce que c’est la même chose, mais avec des mots différents? Oui et non. 

En tant que sexologue, je reçois souvent des questions concernant la définition des lettres de l’acronyme LGBTQIA+. Récemment, j’ai même pu constater qu’il y avait une légère controverse sociale à propos de la différence entre ces deux orientations sexuelles. Définitions. 

Deux personnes sont couchées côte à côte

Les définitions

  • La bisexualité est un terme large décrivant l’attraction sexuelle et/ou romantique envers deux, plusieurs ou tous les genres. 

En fait, une personne bisexuelle peut être attirée de façon différente par chacun des genres et peut également avoir une préférence pour un genre plus qu’un autre.

  • La pansexualité, quant à elle, réfère à l’attraction sexuelle et/ou romantique envers un individu indépendamment de son genre. 

En ce sens, les personnes pansexuelles ne tiennent compte ni du sexe assigné à la naissance ni du genre d’une autre personne comme facteur important afin d’entretenir une relation avec celle-ci.

Cela veut-il dire que la pansexualité est plus inclusive que la bisexualité?

Pas tout à fait. 

À lire aussi : La non-binarité : vivre son identité de genre selon ses propres standards

Je vous résume le tout rapidement. Au départ, les premières personnes qui se sont affichées comme bisexuelles vivaient à une époque (époque qui n’est malheureusement pas si lointaine) dans laquelle le genre était encore vu comme étant binaire, c’est-à-dire qu’il existerait seulement l’homme et la femme. 

Puisque le préfixe « bi » signifie deux, certains avancent que la bisexualité perpétue les stéréotypes de genre binaires. 

Cependant, il est plus juste de dire que les personnes bisexuelles « voient » le genre, alors que les personnes pansexuelles en font abstraction et préfèrent considérer la personne comme un tout, de là le préfixe « pan ». 

Aujourd’hui, il est faux de croire que la bisexualité inclut seulement d’être attiré envers les femmes cisgenres et les hommes cisgenres.

Certaines personnes bisexuelles vont vous dire que oui, mais certaines vont être attirées envers plusieurs genres. En contrepartie, le genre reste un élément important pour elles et eux.

À lire aussi : Lexique LGBTQ2S+ pour mieux comprendre les identités de genre et orientations sexuelles

Une femme tient un drapeau de la fierté pansexuelle.

Une personne n’est pas moins bi ou pan si elle est en relation hétérosexuelle.

Un questionnement pertinent et valide

Je vais vous partager une parcelle de mon travail. Sachez que les informations ont été sufissament modifiées pour préserver l’anonymat de la personne. 

Par exemple, j’ai déjà reçu en consultation un homme cisgenre qui ne savait pas s’il se définissait comme gai, bisexuel ou pansexuel

Au primaire, il annonçait à ses parents qu’il était gai. Au Cégep, il disait être bisexuel puisqu’il avait vécu une relation sexuelle à trois incluant une femme. À l’université, il s’est mis en couple avec un homme trans. Dorénavant, il est bisexuel, mais il préfère les relations sexuelles avec les hommes et les relations amoureuses avec les femmes. 

On a convenu ensemble que, pour lui, être bisexuel signifie qu’il reconnaît la possibilité d’être attiré par tous les genres. Simplement, cette attirance n’aura pas la même intensité ou la même durée de temps au cours de sa vie.

Deux femmes s'aiment

Ta sexualité est dynamique et c’est tout à fait normal qu’elle change avec le temps.

Attention également aux clichés irrespectueux : la bisexualité et la pansexualité ne sont pas des orientations « d’indécis »!

De plus, une personne n’est pas moins bi ou pan si elle est en relation hétérosexuelle. Comme toutes les orientations sont invisibles, il est préférable de ne jamais assumer quoi que ce soit.

Le questionnement de son orientation sexuelle est toujours une option valable, mais c’est une affaire personnelle!

En bref

Pour terminer, la différence entre la bisexualité et la pansexualité est davantage une question d’expérience que l’on fait avec sa propre attirance sexuelle, plutôt qu’une question de personnes pour qui on en éprouve.  

Je crois que ce qu’il est nécessaire de se rappeler, c’est que la sexualité ne relève pas uniquement d’un aspect biologique comme les gènes, elle comporte aussi des aspects psychologiques et sociaux. 

Contrairement à vos gènes qui sont immuables, votre sexualité est dynamique et c’est tout à fait normal qu’elle change avec le temps. Que vous soyez bisexuel.le ou pansexuel.le, votre identité sexuelle est valide

Vous avez le droit de vous identifier comme vous le souhaitez, peu importe la lettre de l'acronyme que vous choisissez.