Bien-être

Comment se connecter aux quatre phases du cycle menstruel?

Qui ici est à l’aise avec son cycle menstruel? Si je posais cette question dans une conférence, une minorité de mains se lèverait. Et si je continuais, on en perdrait un peu plus chaque fois. Qui le comprend? Qui le respecte? Qui le célèbre?

Par expérience, probablement qu’un tout petit nombre de mains se serait levé après ces quatre questions. C’est normal, ça fait des milliers d’années que le cycle menstruel a cessé d’être célébré, et au contraire, s’est mis à être dénigré. 

Notre cycle est constitué de 4 phases différentes, enrichissantes et complémentaires. Je t'explique comment mieux les apprécier et te connecter à ton corps.

Les personnes ayant des menstruations, depuis leur enfance, sont confrontées à des modèles et situations où les règles sont honteuses, même sales. Elles sont taboues et porteuses de grands désagréments. Dès l’adolescence, on nous encourage à contrôler, voire à supprimer le plus rapidement possible nos cycles et leurs effets. On ne nous pousse pas à comprendre la mécanique des hormones.

Se (re)mettre à l’écoute de son cycle

À un moment donné, on arrive à l’âge adulte, complètement déconnecté de notre corps, notre intuition, notre nature, alourdi de 1001 petits et grands maux et souvent triste ou faisant face à des troubles de santé mentale. Sans trop savoir pourquoi, comme s’il manquait quelque chose. J’ai toutefois une merveilleuse nouvelle : tu peux te reconnecter à tes cycles menstruels.

Sais-tu ce qui a déclenché mon éveil spirituel? L’arrêt de la pilule contraceptive. Avant ça, j’étais complètement malheureuse, dans le beau moule parfait qu’on avait créé pour moi et je ne comprenais pas mon malheur. « J’ai pourtant tout pour être heureuse, non? ». Ben non!

En arrêtant la pilule, mon plus grand pouvoir magique s’est rapidement réveillé d’un long coma provoqué : mon intuition. Eh oui. Les contraceptifs hormonaux, en atténuant tous nos symptômes de menstruations atténuent aussi souvent ce précieux allié, directement connecté aux règles. 

L’une des meilleures façons de reconnecter à ton cycle menstruel, peu importe la régularité de tes règles, ton âge (c’est valable pour les femmes ménopausées aussi!), l’intensité de tes règles, ton moyen de contraception et tes symptômes, c’est de (ré)apprendre à le connaître, tout simplement! En connaître les différentes phases, comment elles se manifestent dans ton corps et ce qu’elles t’apportent ou te demandent comme énergie.

En apprenant à connaître son cycle, on apprend à le respecter et à honorer notre vraie nature, au lieu d’aller contre elle.

À lire aussi : 12 choses à savoir sur les menstruations et la fertilité

Oui, il y a les règles qui rythment nos mois, mais le cycle dans son entièreté influe sur notre corps. Le cycle débute le premier jour des règles. Il fait une moyenne de 29 jours, mais cela reste une moyenne. Certaines personnes ont des cycles de 19 jours, d'autres de 40! C’est pour cela qu’il faut adapter ce que je te propose ici selon tes besoins et ta santé.

Dans mon ouvrage Le grand livre du féminin sacré, paru chez Marabout en 2019, je parle des 4 phases du cycle menstruel en utilisant des archétypes et les 4 saisons, et en pointant leurs particularités afin de mieux les discerner et les célébrer. Les voici :

Le moment prémenstruel est l’occasion de te connecter à ton cœur, de voir ce qui s’y cache, ce qu’il essaie de te livrer, et d’agir, de parler en conséquence.

Phase pré-ovulatoire 

Du jour 7 à 13 (environ) - Printemps - archétype de la jeune fille

Cette phase est la plus solaire. Elle se situe dans l’action. Notre cerveau se trouve alors dans sa phase la plus logique et la plus cartésienne. Notre endurance est renouvelée et nous apporte une énergie très active, qui nous invite à oser et à foncer davantage. C’est le moment de prendre des risques. Notre intelligence créative est également très présente et, associée à notre énergie presque sans limites, elle nous permet d’abattre des montagnes et de travailler intensément. C’est également le meilleur moment pour pratiquer une activité physique.

Cette phase nous apporte une confiance en nous quasi inébranlable et nous aide à avoir moins peur de tout, à diminuer l’anxiété, à croire en nos capacités, à nous sentir moins limitées. Chaque mois, notre cycle nous apporte cette énergie très importante pour avancer et réaliser nos rêves.

Phase ovulatoire 

Du jour 14 à 21 (environ) - Été - archétype de la mère

Les hormones sont à leur plus haut dans notre corps et cela se sent. Biologiquement, cette phase a pour but de concevoir un enfant, notre organisme s’assure donc que nous soyons au top de notre forme, de notre confiance et que nous nous sentions le plus attirante possible.

Elle a quelque chose d’assez magique – vos désirs sont des ordres. Tout semble couler de manière plus fluide, les obstacles sont moins présents, on a davantage de chance qu’à l’habitude. Quoi que l’on veuille, il suffit de le manifester, d’y croire, et ça se produit.

C’est aussi le moment du mois où notre énergie sexuelle sera à son sommet : notre aura dégage quelque chose de captivant, d’intrigant, d’attrayant. Comparativement à la période suivante, l’ovulation est tout en fluidité : pas de drame, seulement des résultats! De plus, dans l’archétype féminin, l’ovulation est associée à la mère, à la créatrice. Cette énergie est sans limites et peut tout accomplir. Si elle le décide, elle pourra même donner la vie.

C’est une phase du cycle extrêmement puissante. Profite de cette étape pour te sentir belle, forte, fière de qui tu es, pour marcher la tête un peu plus haute, avancer dans la vie avec plus de confiance et croire, au plus profond de toi, que tu mérites ce qu’il y a de mieux. Et tu l'obtiendras!

À lire aussi : SPM : 8 solutions pour se sentir mieux rapidement

Phase prémenstruelle 

Jour 22 à 29 (environ) - Automne - Archétype de la femme sauvage

C’est là que les choses se compliquent un peu et que, généralement, on en vient à ne pas aimer notre cycle. Après l’ovulation, nos niveaux d’hormones chutent dramatiquement, ce qui apporte beaucoup d’instabilité émotionnelle, de sensibilité, de réactivité.

La prémenstruation renferme beaucoup de pouvoir, notre pouvoir, notre intuition. Cette phase est associée à la femme sauvage et cet archétype est celui qui est le plus méprisé par notre société.

Concrètement, notre patience a ses limites (parfois très courtes) durant ce palier. Notre détecteur de mensonge, d’inauthenticité est à son plus haut et on n’a pas de temps à perdre avec ces sottises. Ce qui fait que ce n’est pas le moment où on a le plus de compassion et de douceur. Autant éviter d’avoir à mener des discussions plus délicates. Tu formules ta vérité, mais elle risque de sortir de manière un peu brutale.

Cette magnifique vérité, tu ne peux l’ignorer au cours de cette phase. Le moment prémenstruel est l’occasion de te connecter à ton cœur, de voir ce qui s’y cache, ce qu’il essaie de te livrer, et d’agir, de parler en conséquence. Dire non et énoncer sa vérité sont souvent des actions difficiles pour les femmes, très longtemps réduites au silence. La phase prémenstruelle est enfin le moment du mois où on le fera avec plus d’aisance, de confiance et de facilité.

C’est également le meilleur moment du mois pour prendre des décisions. Ton intuition est tellement aiguisée et connectée à ton cœur que tu peux être assurée que ta résolution sera alignée avec toi. Bref, fie-toi à votre intuition!

Cela dit, attention : s’il est opportun d’arrêter des décisions, il n’est pas question d’agir. Certaines personnes menstruées vivent des périodes de SPM intense et douloureux, rien ne presse. Cette semaine-là, contente-toi plutôt d’écrire dans ton journal tout ce que tu ressens et ce que tu as envie de faire (ou pas). Une fois l’intensité de cette étape passée, agis en fonction de tes ressentis avec une confiance absolue. 

Menstruations 

Jour 1 à 6 (environ) Hiver - L’archétype Crone [the wise woman]

Les deux premières journées des menstruations ne sont pas toujours très agréables – on se sent souvent fatiguée et on a mal partout, surtout au bas-ventre. C’est simplement notre corps qui nous invite au repos. En revanche, dès la troisième journée, les précieuses hormones font leur retour, et ça commence doucement à se sentir : notre énergie remonte.

Les menstruations sont une phase durant laquelle les mots d’ordre sont simples : retraite et repos. On prend soin de soi, point final.

C’est la saison d’hiver de notre cycle, où l’on est censée ralentir le rythme le plus possible. Il est temps d’honorer son cycle, son corps, son rythme cyclique – pratique que l’on a perdue. Je t’invite à essayer de le faire le plus possible.

Certes, dans nos sociétés contemporaines, il n’est pas réaliste de prendre un congé la semaine de nos règles pour se reposer. Quoique... Une participante de retraite m’a déjà dit qu’à son travail toutes les femmes avaient droit à une journée de congé par menstruations. Il y a du progrès!

Il y en a tellement à dire sur nos règles. J’espère que cet article t’aura donné la piqûre de commencer à t’y reconnecter pour réclamer ta vraie nature! La meilleure façon de commencer, c’est simplement de tenir un journal et d’y noter quelques lignes par jour sur ton énergie, ton humeur, tes symptômes, etc. Assez rapidement, tu verras des pattern émerger et tu connaîtras de mieux en mieux ton cycle. Ton corps mérite qu’on s’y intéresse!

Recommandé pour toi :