Activité physique

Par où commencer le ski de fond : guide pour les débutants

Vous aimeriez commencer à faire du ski de fond? Quelle bonne idée! Il faut dire que cette activité sportive, qui compte de plus en plus d'adeptes, a tout pour elle.

Tout d'abord, on peut pratiquer le ski de fond autant en milieu urbain, dans un parc par exemple, qu'en pleine forêt. Et nul besoin d'avoir de grosses quantités de neige pour faire du ski de fond, ce qui est parfait pour nos hivers souvent chiches en flocons. C’est également un très bon exercice cardio, qui fera travailler plusieurs muscles de votre corps. Alors pour ceux et celles qui craignent d'avoir froid, on vous garantit que la pratique du ski de fond vous gardera au chaud! Mais quel type de skis choisir? Faut-il cirer ses skis? Par où commencer? On vous dit tout ce que vous devez savoir pour commencer à pratiquer le ski de fond.

Quel style de ski de fond choisir ?

Pour garder le tout concis, il existe deux techniques de ski de fond : le pas classique et le pas de patin (skating).

Ski de fond classique

Le ski de fond classique

Le ski de fond classique est le style de ski de fond le plus courant. Ce style de ski se pratique sur des pistes tracées avec des skis plus longs et étroits que des skis alpins.

Le pas classique est composé d'un mouvement de poussée et de glisse, en avançant un ski devant l'autre. C'est un peu comme marcher en glissant les pieds. L’essentiel de la poussée se fait avec les jambes et on utilise les bâtons pour s'aider à avancer et garder l’équilibre.

Il est possible de se procurer des skis de fond classiques avec ou sans fartage.

Le ski de fond de patin ou skating

Le ski de fond de patin, aussi appelé skating, se pratique sur des pistes tapées assez larges et généralement situées à côté des pistes tracées.

Comme son nom l'indique, le pas de patin donne l’impression de patiner. C'est une technique plus exigeante sur le plan physique.

Souvent, les skieurs débutants se tournent vers le ski de fond classique, histoire d'avoir une base et de se sentir à l'aise avec les sensations, avant de pratiquer le skating... Mais il n'y a aucune obligation!

Ski de fond pas de patin

Choisir ses skis de fond et son équipement

Une fois que vous aurez déterminé le style de ski de fond que vous voulez faire, il ne restera plus qu’à choisir vos skis de fond.

Deux facteurs principaux sont à considérer lorsque vous choisissez votre paire de skis :

  • la longueur des skis
  • le choix d’une semelle fartable ou non

La longueur et la cambrure du ski

La longueur des skis est très importante. Elle est déterminée par votre poids et votre niveau d’habileté. Elle influence aussi la cambrure du ski et sa rigidité.

Pour faire simple, la cambrure du ski est l’espace entre le ski et la neige (ou le sol) lorsqu’il est posé à plat sans poids. Cette courbure est située sous l'endroit où on fixe la bottine. Lorsque l’on pousse sur le ski afin d’avancer, il faut que cette zone puisse toucher la neige afin d’obtenir une bonne adhérence et vous propulser.

À l'inverse, lorsque vous glissez, cette zone ne doit pas être écrasée sur la neige pour vous permettre de....  glisser! Donc, si les skis sont trop longs pour vous, avec une cambrure trop rigide, il est possible que vous ayez de la difficulté à vous propulser. Et s’ils sont trop courts, avec une cambrure trop molle, cette zone sera facilement écrasée et empêchera vos skis de glisser adéquatement.

Avec tous ces ajustements, on ne saurait trop vous conseiller de vous rendre en boutique spécialisée pour les essayer et obtenir la meilleure paire pour vous.

À lire aussi : Les incontournables de la randonnée en hiver

Farter ses skis ou pas ?

Voilà bien une question qui revient tout le temps! Les vrai(e)s de vrai(e)s adeptes de ski de fond vous diront qu'il faut absolument farter ses skis avant de partir en randonnée.

Le fartage consiste à appliquer, avec une technique précise, une cire choisie en fonction de la température et de la condition de la neige (glace, neige collante, neige fraîche, etc.). Les skis fartés sont ainsi mieux adaptés à n'importe quelle condition de neige et température, ils offrent plus de performance, une meilleure traction et glisse, ainsi qu'une expérience optimale de ski à chaque fois.

Mais si vous débutez, ou que l'idée de devoir appliquer une cire à chaque fois vous intimide, sachez qu'il est possible de se procurer des skis à écailles ou avec peaux qui ne nécessitent pas de fartage.

Les skis à écailles n'ont pas toujours eu bonne presse, mais la technologie a beaucoup évolué et ils offrent maintenant une bonne adhérence et de bonnes conditions de glisse dans une variété de températures.

Pour compléter votre équipement, une fois les skis choisis, il vous faudra par la suite sélectionner les bâtons de ski, les bottes et fixations ainsi qu'un kit de fartage si vous avez retenu cette option.

Louer ou acheter ses skis de fond?

Si vous débutez, une très bonne option consiste à louer les skis de fond pour vos premières sorties. Cela vous permettra de tester différents équipements et pourquoi pas, d’essayer différents styles de ski de fond.

Plusieurs centres de skis proposent la location, tout comme certains grands parcs de Montréal et boutiques spécialisées, telles que La Cordée ou La Poubelle du ski à Montréal.

Personnes en ski

Comment s’habiller pour le ski de fond?

Côté habillement, le ski de fond n’est pas comme le ski alpin où il faut s'habiller très chaudement.

Comme on bouge beaucoup en ski de fond, on finit toujours par avoir chaud! Mais il faut aussi prendre en compte que les débuts de randonnée sont plus froids, ainsi que lors des arrêts prolongés.

À lire aussi : Comment s'équiper pour courir l'hiver?

Voici quelques conseils pour choisir votre habillement en ski de fond :

  • Le niveau d'isolation de vos vêtements dépend de la température extérieure, mais également du niveau d'effort physique que vous faites. De façon générale, on s'habille comme s'il faisait légèrement plus chaud que la température réelle.
  • On choisit un habillement multicouche pour pouvoir enlever et remettre des morceaux au besoin.
  • On choisit des vêtements dans lesquels on est à l'aise de bouger.

Pour le haut du corps

Pour le haut du corps, on privilégie donc un habillement multicouche. On pourra ainsi retirer des couches au besoin et les remettre si on arrête de skier.

On commence avec une couche de base, par exemple un chandail en laine mérinos ou en fibres synthétiques, avec peut-être une autre couche si vous ne bougez pas beaucoup ou qu'il fait très froid. On complète avec un manteau, idéalement de type softshell.

Ce type de manteau permet de couper le vent et le froid à l’avant, mais est doté de tissu un peu plus léger à l'arrière pour permettre à la chaleur et l’humidité du corps de s’échapper.

Pour le bas du corps

On choisit encore une fois les vêtements en fonction de la météo et du niveau d’effort physique envisagé. Un pantalon de type softshell est aussi une bonne option.

On ajoute des mitaines ou des gants, une tuque, un cache-cou, de bons bas chauds, en laine mérinos par exemple (je ne jure que par ça en hiver), des lunettes soleil s’il fait beau et le tour est joué!

Pour suivre des cours de ski de fond

Il n'est pas obligatoire de suivre des cours de skis de fond pour en commencer la pratique.

Mais si vous souhaitez affiner votre technique et être plus performant, il existe plusieurs cours et clubs de ski de fond pour pousser la pratique plus loin.

Des ateliers pour apprendre les techniques de base du ski de fond sont aussi donnés dans certains grands parcs de Montréal, dans des centres de ski de fond et par des boutiques spécialisées.

Voici quelques ressources :

Continuez votre lecture :

Consulter tous les contenus de Marie-Noël Ouimet