Zéro déchet

6 astuces pour alléger nos poubelles

Mettre sa poubelle au régime et réduire ses déchets est un moyen efficace pour prendre soin du climat. Comment fait-on? Il suffit de détourner les déchets qui n’y ont pas leur place. Et c’est aussi facile à dire qu’à faire!

Trier judicieusement ses ordures est la première étape, et la plus importante, pour alléger l’impact sur le climat de notre poubelle.

Pour t'aider à déterminer quels déchets vont dans quels bacs (sachant que ça peut varier selon les municipalités), tu peux interroger l’application Ça va où ? de Recyc-Québec, qui te donne l’heure juste selon ton lieu de résidence. Aussi, garder des versions miniatures de tes bacs à proximité dans la cuisine t'incitera à trier au quotidien.

En triant nos déchets de manière appropriée, on élimine les émissions de gaz à effet de serre (GES) qu’ils produiraient s’ils se rendent au dépotoir alors qu’ils auraient pu être recyclés ou compostés.

Au Québec, une tonne de détritus qui y aboutit émet environ 1670 kg équivalent CO2 (collecte, transport, décomposition), soit autant que 4 allers-retours en voiture entre Montréal et Gaspé! L’enfouissement est ainsi responsable de 5% des GES générés par la province en 2018. Bref, le bénéfice du tri ne fait aucun doute.

Une personne tient un sac de fruits. Pour réduire ses déchets, il est important de trier

Donnez-leur de l’oxygène!

Lorsqu’ils finissent au dépotoir, nos restants de table et autres déchets organiques y manquent d’air et produisent alors beaucoup de GES.

Compactés et recouverts de matières inertes, leur décomposition se fait sans oxygène, ce qui produit des biogaz comme le méthane, un GES 25 fois plus néfaste pour l’atmosphère que le CO2! Même si certains sites d’enfouissement captent et brûlent ces biogaz pour produire de l’énergie, le processus est imparfait : plus du quart du méthane s’échappe dans la nature, selon Recyc-Québec.

La solution est connue et bientôt à la portée de tous : en mettant ses déchets alimentaires dans son bac brun pour les transformer en compost, un ménage québécois peut réduire son empreinte carbone de 607 kg d’équivalent CO2 par année. Le compostage n’offre que du bon à l’environnement.

À lire aussi : Le compost pour les débutants : quoi savoir avant de te lancer

Les restants de table se transforment en fertilisant riche en minéraux pour nourrir le sol et les plantes ; et si on a un composteur à la maison, on évite en plus les GES liés au transport des camions de collecte.

Non, ça ne va pas aux ordures

Avant de jeter un objet brisé, et donc de produire un déchet de plus, passez en mode patenteux pour essayer de le réparer! 

Remplacer une pièce brisée évite d’avoir à produire des GES pour fabriquer un objet tout neuf. Si vous ne savez pas comment vous y prendre, plusieurs ressources sont à votre disposition comme les Repair café, des ateliers collectifs de réparation de plus en plus populaires au Québec, ou des groupes Facebook comme Touski s’répare

 

Une personne porte ses déchets pour les trier

Le meilleur déchet pour le climat étant celui qu’on ne produit pas, gardez vos objets réutilisables dans le sac que vous traînez toujours avec vous.

Pensez aussi à donner une seconde vie à vos objets avant de les mettre à la poubelle. Trouvez-leur un nouvel usage (une vieille gouttière se transforme en jardinière de balcon), revendez-les en ligne ou donnez-les à votre entourage ou à des organismes caritatifs, vous ferez des heureux.

Enfin, le meilleur déchet pour le climat étant celui qu’on ne produit pas, gardez vos objets réutilisables dans le sac que vous traînez toujours avec vous ou près de la porte d’entrée. C’est le meilleur moyen de ne pas les oublier et donc d’éviter les trucs jetables lors de vos déplacements. Il peut s’agir de sacs pour l’épicerie, d’une tasse à café, d’une bouteille d’eau ou de divers contenants servant à acheter des produits en vrac.

Le vrac, quand on y pense, c’est un peu comme faire un coup de circuit au baseball, ça nous permet de toucher à toutes les bases : on évite les emballages plastique superflus — donc les GES liés à leur production —, on rapporte moins de déchets à la maison, on achète seulement ce dont on a réellement besoin et on gaspille beaucoup moins.

Si tu appliques ces recettes au quotidien et que ça devient une routine, ta poubelle va s'alléger et la planète te remercie déjà! 

Recommandé pour toi :