Finances

Guerre en Ukraine: le prix de l'essence risque encore d'augmenter ce week-end

L'invasion de l'Ukraine par la Russie a déjà des répercussions d'un bout à l'autre de la planète. Au Québec, au niveau économique, c'est le coût de l'essence qui sera d'abord affecté.

Après que le prix du litre ait bondi au cours des dernières semaines, une autre augmentation est possible et ce, dès ce week-end. Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, a prévenu hier que le prix de l’essence allait encore gonfler. 

Station-service

Selon ce que rapporte le site Les Affaires, le politicien a expliqué que si le conflit avec la Russie perdure, la pression sera plus forte sur les marchés. Cela créera de l’inflation en plus de réduire la croissance économique.

Le spécialiste en prédiction du prix de l'essence et PDG de Canadians for Affordable Energy Dan McTeague affirme que le prix du litre d'essence à Montréal pourrait monter à 172.9 cents dès samedi. Au moment d'écrire ces lignes, le prix moyen à la pompe est de 167,8 ¢. 

C'est donc le bon moment pour aller faire le plein!

D'autres hausses de prix à venir en raison du conflit en Ukraine

Dans le monde de la politique québécoise, le porte-parole libéral en matière de finances, Carlos Leitao, a lui aussi mis le public en garde contre les hausses de prix à venir, tant pour l'essence que pour le coût de la vie en général : 

« Ça va continuer de s’accélérer. L’inflation à 5%, c’est comme presque le bon vieux temps. Ça va aller beaucoup plus que ça dans les mois à venir. L’effet de l’inflation est cumulatif: les prix augmentent, augmentent, augmentent et c’est très rare qu’ils baissent. »

Pour mieux comprendre le conflit entre la Russie et l'Ukraine et suivre la situation en temps réel, vous êtes invités à jeter un oeil au dossier complet sur le site de Noovo.