Restos-bars

Montréal a un nouveau supperclub: voici 5 raisons d'essayer le Yoko Luna

Supperclub yoko luna

Le centre-ville de Montréal accueille «le plus grand supperclub au Canada», le Yoko Luna. Le nouveau concept de restaurant-bar-boîte de nuit d’inspiration japonaise, s'est installé dans l'ancien local du Club 1234. 

Voici 5 raisons pour lesquelles on capote sur le supperclub Yoko Luna, le nouveau bar qui fera courir les foules. 

1. Pour la nostalgie du mythique bar 1234

C’est dans le local qu'habitait le défunt 1234, sur de la Montagne, que le supperclub ouvre officiellement ses portes le 26 mai. On y retrouve plusieurs étages et espaces aux ambiances différentes, ce qui est idéal pour moduler l'ambiance de chaque étape de la soirée.

On n’avait pas mis les pieds au 1234 depuis… quand, déjà? Alerte nostalgie ici.

2. Pour le décor impressionnant

On entre au Yoko Luna comme si on arrivait dans un monde parallèle. L’endroit, des plus spectaculaires est divisé en huit zones distinctes, comprenant entre autres: un bar à cocktails pour commencer la soirée, une vaste salle à manger et un espace boîte de nuit, pour danser jusqu’aux petites heures.

Partout, le décor impressionne, alors que le souci du détail et le design d’inspiration nippon est pris très au sérieux. Pensons à la statue Geisha de 15 pieds de hauteur qui soutient le DJ booth dans la paume de sa main, à la salle des miroirs à l’entrée, ou encore aux arbres en fleurs installés dans les escaliers.

On ne manquera pas d’inspiration pour notre fil Instagram: selfie obligé! 

3. Pour le menu signé Hakim Chajar

La recette du succès d’un resto, c'est une ambiance et un décor réussis, mais aussi la qualité de ce que l’on retrouve dans l’assiette. Le menu du Yoko Luna a été élaboré conjointement par Andrew Bambino, chef exécutif du groupe JEGantic (Bord’elle et The Farsides), et le chef vedette Hakim Chajar, bien connu à Montréal.

Au menu, une cuisine nikkei recherchée, soit des platsd'inspiration japonaise aux saveurs de la cuisine péruvienne et latine. Du lot, ceviches, sushis, makis, tatakis, mais aussi des plats de viande et de fruits de mer servis family style. 

4. Pour les cocktails super créatifs

La carte de cocktails du Yoko Luna est signée par le célèbre mixologue montréalais Lawrence Picard, trois fois finaliste au concours du barman le plus imaginatif de GQ Magazine.

Les cocktails sont soigneusement composés à partir de spiritueux et d'ingrédients des plus authentiques. On y retrouve également un impressionnant menu de sakés et une vaste carte des vins, servis à la bouteille et au verre. 

5. Pour danser jusqu'à... très tard!

Le DJ booth, qui surplombe la salle à manger, accueillera les plus grands artistes d’ici et d’ailleurs, pour nous faire danser jusqu’aux petites heures.

Le concept de supperclub est bien connu: on soupe et on fait la fête. Mais, au Yoko Luna, la différence c'est que le DJ s'installe dans la salle à manger, pour une ambiance festive du début à la fin.