Passer au contenu principal

Début du contenu principal.

Restos-bars

Ce resto gastronomique au cellier incroyable offre un menu à petit prix

PAR : Marie-Andrée Guimont

Le restaurant h3 de l’hôtel Humaniti fait couler beaucoup d’encre depuis son ouverture il y a trois ans. Situé au centre-ville de Montréal, il propose une cuisine raffinée, un cellier primé et un décor sophistiqué. 

Et voilà que, jusqu'au 6 avril seulement, le resto offre une table d’hôte trois services à seulement 55$. On a fait l’essai de ce menu momentané, et voici ce qu’on en a pensé.

Une table gourmande à 55$

Par un doux samedi soir, on a gravi les escaliers de l'Humaniti, puis on a traversé le lounge de l’hôtel. L'espace était alors animé par une performance de jazz live.

On nous a ensuite guidées vers notre table, qui offrait une vue imprenable sur la magnifique sculpture «La Joute», une oeuvre de Jean-Paul Riopelle. L'expérience était déjà très invitante. 

Le menu qui nous intéressait ce soir-là propose trois entrées, trois plats principaux et deux desserts. Une sélection limitée, mais variée et alléchante.

En entrée, on a opté pour un ravissant crudo de bar subtilement parfumé au pollen de fenouil et au mélilot. Il y a aussi eu ce délicieux tartare de bœuf de l'Île-du-Prince-Édouard, simplement servi avec des noix de pin, une brioche croquante et des boutons de marguerite.

Comme plat de résistance, on a d'abord choisi le coloré risotto à la betterave, garni de fromage Louis d’Or et surmonté de burrata. Ce plat est à la fois léger et réconfortant.

Pour sa part, la généreuse et copieuse pièce de bœuf du boucher est servie sur un ragoût de kamut, et agrémentée de kale.

Des légumes aux fromages, en passant par la viande, chaque plat du menu met en valeur plusieurs producteurs d’ici. Leurs saveurs sont toujours fines et recherchées.

Pour accompagner cette table gourmande, un accord vins est également offert au prix de 30$. Parmi les jus découverts, notre coup de coeur de la soirée est sans aucun doute Les Entêtés du Domaine du Nival, un pinot noir québécois délicat et élégant.

Le clou du spectacle: le dessert servi dans le cellier

Si l’hôtel et son restaurant se démarquent, c’est entre autres grâce au cellier primé contenant 6 000 bouteilles. Parmi ces dernières, on repère des domaines d’exception, mais aussi pas moins de 120 vins d'artisans locaux. Pour trois années consécutives, le Wine Spectator a d’ailleurs décerné le Best Award of Excellence au h3.

On pourrait croire que cette cave est inaccessible, mais détrompez-vous: il est possible de s’y attabler, un jeté douillet sur les épaules, pour déguster le dessert. Il suffit d'en faire la demande à votre serveur, qui vous invitera au cellier si ce dernier est libre.

On a eu l’honneur de vivre cette expérience et, le temps d’un service, on a eu le cellier à nous toutes seules.

On a pris place à la table installée au centre de cette caverne d’Ali Baba. C’est alors qu’on nous a servi le mousseux rosé d’un de nos vignobles préférés, Benjamin Bridges, de la Nouvelle-Écosse.

Ce dernier avait été sélectionné afin de mettre en valeur la classique et réussie crème brûlée, servie avec des fruits d’hiver locaux, et un intéressant riz au lait caramel et framboises.

Pendant ce dernier service, on a eu la visite de la sommelière à quelques reprises. Elle venait chercher les bouteilles pour ses clients. Ç’a été notre chance de lui poser quelques questions sur l'impressionnant inventaire du cellier.  

Un resto qui vaut amplement le détour, quoi. Et, dès l'arrivée des beaux jours, ne manquez surtout pas de profiter de l'incroyable terrasse du h3, qui est pour sa part nichée au neuvième étage de bâtiment, à quelques pas de la piscine.

PAR : Marie-Andrée Guimont