En Vedette

OD dans l'Ouest: « J’ai eu l’impression d’avoir été un figurant » - Pierre- Alexandre

** LE TEXTE DE CET ARTICLE A ÉTÉ ÉCRIT PAR L'EXCLU!

Maman dans quoi je me suis embarqué?  « Les gars d’OD c’est juste des douchbags ! »  Cette idée préconçue que les candidats d’Occupation Double sont de gros gars musclés sans cerveau, je ne vous le cacherai pas que je suis coupable d’avoir déjà pensé cela et ça m’a fait vraiment peur.

J’essayais de rassurer ma mère que les candidats qui avaient l’impression de s’être « fait avoir » par la production et qui avaient passé pour des caves ne s’étaient simplement jamais regardé dans le miroir. Mais m’étais-je déjà regardé ? Suis-je une bonne personne moi-même? Est-ce que je m’en vais faire un fou de moi ?  

L’affaire c’est qu’au final ce sont du vrai monde qui vont là, qui vont vivre des vraies émotions et qui ont quelque chose à raconter. Oui c’est vrai, j’ai remarqué que les expressions comme « si j’aurais » et « le gros » font partie du vocabulaire obligatoire dans l’aventure; mais ces gars-là ont quelque chose de plus gros que leurs biceps c’est leur grand cœur pis ça, ce n’est pas au gym que ça se travaille. 

Pierre-Alexandre OD dans l'Ouest
Pierre-Alexandre OD dans l'Ouest

J’ai rencontré des gars intelligents, des humains complets avec qui j’ai développé une vraie amitié qui j’espère va durer pour longtemps. Ces gars-là ce ne sont pas juste des compétiteurs, ce sont des colocs, des amis, de la famille. 24h sur 24h, 7 jours sur 7, on vit des montagnes russes d’émotions, on se remet en question, on fait de l’insomnie, mais au final il y a juste ces gars-là qui peuvent comprendre ce que tu ressens vraiment.  

Pendant les premières semaines, j’ai eu l’impression d’avoir été un figurant. Je regarde autour de moi et je vois tous les gars qui ont une connexion avec une fille et qui ont hâte d’en apprendre plus sur elle.  Pis il y a moi, les mains dans les poches qui se demandent si ça va rester comme ça jusqu’à la fin. Don’t get me wrong, jouer au ping-pong et prendre des spas à neverland, on ne se sent pas comme Peter Pan. On a joué, on a ri et on a pleuré comme je n’avais jamais joué, ri et pleuré dans ma vie. On a vécu des moments de pur bonheur. Une désintoxication des réseaux sociaux, loin de tous les problèmes de la vie quotidienne… des vraies vacances! Mais le but, c’est de trouver l’amour, non ? Est-ce qui en a une là-dedans qui est pour moi? Pour être franc, je me le demande encore aujourd’hui.  

Pierre-Alexandre OD dans l'Ouest
Pierre-Alexandre OD dans l'Ouest

Mais le but, c’est de trouver l’amour, non ? Est-ce qui en a une là-dedans qui est pour moi? Pour être franc, je me le demande encore aujourd’hui.

On ne peut pas plaire à tout le monde puisque tout le monde ne nous plaît pas nécessairement, mais une chose est certaine, chaque fille a quelque chose d’exceptionnel. Veux-tu des exemples ? J’ai rarement vu une fille avec autant d’assurance et de classe que Clodelle, une fille aussi positive, passionnée et honnête qu’Alexandra, et j’ai rarement jouée et ris autant qu’avec Sabrina, si j’ai appris quelque chose c’est qu’il y a du beau dans chacune des filles et que tout le monde gagne à être connu. Je n’ai peut-être pas rencontré l’amour à OD mais j’ai clairement grandi. J’en ai appris beaucoup sur moi, je me suis remis en question, ça m’a permis d’en savoir plus sur la fille de mes rêves. Je ne vous mentirai pas, ça m’a donné encore plus hâte de la rencontrer.  

Je suis rentré dans l’aventure avec mon insécurité et mes incertitudes. Je l’ai vécu avec passion et j’en sors fier grâce à mon intégrité.