Conseils voyage

Karo et Julien nous prouvent que c'est possible de vivre la vanlife avec un bébé

Afin d’oser vivre petit, mais de continuer à rêver grand, on vous présente Karo, Julien et Zak, les pionniers de la communauté de vanlife Go-Van, aussi interreliée au slow living. Leur parcours et leurs valeurs inspirent à prendre la route pour explorer, même avec un bébé, sous le signe de la liberté, de l’autonomie et des rencontres. Faites leur connaissance.

Vivre la vanlife avec un bébé
Vivre la vanlife avec un bébé

Comment tout à commencé: troquer son skate pour une van

Ayant en main des études au HEC et une expertise dans l’organisation d’événements en lien avec le sport et la musique, Julien a finalement décidé d'échanger son skate pour une van Sprinter 4x4 en 2013. À l’époque, la vanlife était beaucoup plus présente aux États-Unis qu’au Canada.

Afin d’échapper un peu à l’hiver québécois et de faire le point sur sa vie, il part seul en van vers le Mexique. 

Go van

De retour au Québec au printemps, je me sentais plus confortable dans ma van que dans mon condo. Je choisissais même d'y dormir certains soirs.

L'aventure se poursuit: la vanlife à deux

C’est en 2017 que Julien fait la rencontre de Karo. À ce moment, celle-ci œuvre dans le domaine des affaires. Elle profite de chaque occasion qui se présente pour voler vers la Californie, afin d'aller rejoindre Julien et de faire un bout de route avec lui. 

Un an plus tard, Karo décide de quitter son emploi et embarque dans l’aventure nomade à temps plein. Après une vie commune en van de deux ans, les voyageurs décident de se bâtir une maison au Québec, toujours en s’inspirant des principes de base minimalistes et écoresponsables de la vanlife.

Vivre la vanlife avec un bébé

Puis bébé arrive et la vie nomade se poursuit

Bébé Zak arrive dans leur vie en septembre 2021. La construction de la maison tirant à sa fin, il expérimente sa première semaine de vie dans le confort de la van. Il devient rapidement un bon voyageur qui aime bouger, s’adaptant à l’énergie de ses parents.

Pour ces derniers, le seul aspect qui se transforme depuis l'arrivée de Zak est le fait de ne plus rouler sur de très longues distances, et de maintenant prendre quelques vols pendant un voyage.

D'ailleurs, afin de ne pas inonder leurs réseaux sociaux Go-Van de clichés de bébé, ce sont les comptes de Karo qui traitent davantage de la vie familiale en van. Et il semble y avoir un réel engagement de la part des adventure moms!

Au moment de notre discussion, Karo, Julien et bébé Zak se trouvaient dans la région de San Diego, par affaires. La Californie est en quelque sorte la deuxième maison du couple, où ils se réfugient pendant la saison hivernale. La famille allait par la suite retourner sur l’île de Vancouver, où elle s'est plus ou moins installée depuis environ deux mois. 

Vivre la vanlife avec un bébé

«On n’a pas vraiment changé notre lifestyle depuis que Zak est né il y a six mois. Et c’est super de redécouvrir nos endroits préférés, mais différemment avec ses yeux.

La veille de notre entretien, Zak mettait d'ailleurs ses pieds dans la mer pour la première fois!

Pour Karo, Julien et les passionnés qui les entourent, les valeurs communes à la source de la vanlife sont principalement: l’écoresponsabilité, la force des rencontres, la passion du voyage, ainsi que l’entraide au sein d’une communauté. Quand on y pense, ce mode de vie nomade est aussi ultra stimulant pour les bébés et les enfants. 

Un mode de vie qui gagne de plus en plus d'adeptes

Que ce soit pour deux jours d’escapade ou une virée de plusieurs mois, voyager en véhicule aménagé apporte son lot d’avantages.

Pour la petite famille, la liberté de se déplacer et de dormir où ils le souhaitent vaut son pesant d’or, que ce soit loin dans le bois, sur un quai ou une plage déserte, au pied des parois d’escalade ou en pleine ville pour assister à un festival.

Puis, l’autonomie qu'apporte ce mode de vie n’est pas à négliger: avoir tout ce qu’il faut sous la main (vives, matériel, équipement, eau courante, même les toilettes), c'est pratique.

Et que dire de la simplicité du fait de voyager en véhicule aménagé, n'impliquant pas de monter ou de démonter une tente? La cuisine est toujours prête à être utilisée, et les lits sont faits en deux temps trois mouvements.

Enfin, Julien mentionne aussi l’accessibilité au plein air que la vanlife leur apporte. C'est parfait pour les passionnés de sport comme eux, afin de pouvoir transporter leur équipement plus facilement (vélo, kayak, SUP, etc..), et de rejoindre des sites plus isolés. 

Vivre la vanlife avec un bébé

La vanlife avec Go-Van

Julien a créé le site web Go-Van en 2015. Et puis, «ce trip-là a dégénéré en marque et en communauté, comme il le mentionne, en riant. Avant de bâtir une compagnie, on a bâti un lifestyle. L’équilibre travail/vie personnelle est à retrouver à l’occasion, mais c’est le fun de réussir à en vivre.»

En plus du magazine web consacré à la culture de la vanlife, l’équipe de Go-Van organise des évènements pour réunir sa communauté. Le rassemblement de lancement de la saison estivale 2022 aura lieu au début juin, dans la magnifique Baie de Beauport. L'événement incluera exceptionnellement des exposants plein air, afin de rendre l’expérience plus accessible à tous, incluant les familles. Le rendez-vous est aussi donné aux amateurs de plein air qui ne possèdent pas de van.