Bien-être

Selon une étude, les personnes qui sacrent beaucoup font de meilleures amies et sont plus intelligentes

Vous avez tendance à colorer vos anecdotes de nombreux sacres? Il semblerait que vous soyez un.e ami.e plus honnête et plus digne de confiance! De plus, les gens qui sacrent seraient plus intelligents et auraient un vocabulaire plus développé.

Petit tour d'horizon sur une étude à la fois drôle, étonnante et rafraîchissante sur les jurons.

Ce que vos jurons révèlent sur vous

Timothy Jay, un psychologue du Massachusetts College of Liberal Arts, s'est demandé pourquoi les gens aiment utiliser des jurons dans une étude intitulée Why We Curse: A Neuro-Psycho-Social Theory of Speech.

Il a d'abord réalisé que les personnes qui sacrent beaucoup sont souvent considérées comme plus « authentiques » et « dignes de confiance ». Ces personnes-là feraient donc de meilleurs amis que les autres!

Personnes sacrent

Cette avancée est appuyée par d'autres études qui suggèrent que les personnes qui échappent plus de jurons sont plus honnêtes... même lorsqu'il s'agit de criminels!

En effet, l'étude du Dr. Jay a permis de découvrir un lien corrélatif entre le penchant d'un suspect pour les sacres et son innocence. Les suspects qui utiliseraient davantage de jurons et mots vulgaires lors d'un interrogatoire seraient plus susceptibles d'être déclarés innocents.

Les gens qui sacrent auraient un meilleur vocabulaire

Quand on dit qu'il semblerait que les personnes qui sacrent seraient plus « intelligentes », on parle surtout de vocabulaire et de compréhension du langage. 

La psychologue Kristi Janschewitz, qui a collaboré avec Timothy Jay sur une autre recherche intituée The Pragmatics of Swearing, affirme que ceux et celles qui utilisent des jurons au quotidien ont une meilleure compréhension globale de la parole et du langage. De plus, ils ont généralement un vocabulaire plus élaboré. 

« Les personnes qui utilisent des mots tabous comprennent leur contenu expressif général ainsi que les distinctions nuancées qui doivent être établies pour utiliser les insultes de manière appropriée. La capacité de faire une distinction nuancée indique la présence de plus grandes connaissances linguistiques », ont déclaré Jay et Janschewitz dans leur étude.

En terminant, si vous avez envie d'approfondir votre recherche sur les jurons, vous pouvez lire Why We Curse: A Neuro-Psycho-Social Theory of Speech en entier sur le web.