Infos pratiques

L'ouragan monstre Fiona se dirige dangereusement vers le Québec

L'ouragan Fiona remonte présentement dans l'océan Atlantique et fonce droit vers les Maritimes.

Dès aujourd'hui, la Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve et les Îles-de-la-Madeleine ressentiront les effets de cette puissante tempête. 

À midi vendredi, l’ouragan était classé catégorie 4, cela signifie que les vents qui l'accompagnent soufflent à 215 kilomètres à l'heure. Fiona devrait rétrograder en catégorie 3 d’ici ce soir, au moment de frapper la Nouvelle-Écosse. Cela signifie que les vents s'élèveront jusqu'à 150 km/h. C'est la pire tempête à frapper l’Est du Canada en 20 ans.

Les Maritimes en alerte 

Les autorités demandent aux résidents des Maritimes de se préparer à l'arrivée de l'ouragan Fiona. Les Îles-de-la-Madeleine et certaines régions de Terre-Neuve et de la Nouvelle-Écosse pourraient recevoir 150 millimètres de pluie. 

Outre les précipitations et les forts vents, ce sont les ondes de tempête qui inquiètent les citoyens : dès ce soir, les vagues pourraient s'élever entre 7 et 10 mètres et pourraient ensuite monter jusqu’à 12 mètres dans certains secteurs de Terre-Neuve et de la Nouvelle-Écosse.

La dernière fois qu’un ouragan de cette force s’est invité dans l’Est du pays, c’était en 2003 avec la tempête Juan.

Des dommages à venir au passage de l'ouragan Fiona

Aux Îles-de-la-Madeleine et en Nouvelle-Écosse, les pêcheurs tentent de sécuriser leur bateau à l'approche de la tempête. Pour certains endroits, les dommages pourraient être majeurs. Les autorités s'attedent à voir de nombreux bris de poteaux et de lignes électriques et  des inondations. Des fermetures de routes sont à prévoir.

En milieu rural, il est possible d’être privé d’électricité pendant plusieurs jours consécutifs. La population a été avisée : il faut s’assurer d’avoir de la nourriture et des médicaments en quantité suffisante pour tenir plusieurs jours. Il est aussi recommandé de charger les batteries et faire le plein d’essence.

Le chef météorologue à MétéoMédia, André Monette, a qualifié Fiona de « supertempête » : 

« Fiona est déjà un monstre. L'élément unique réside surtout dans le fait qu'elle passe d'un ouragan majeur à une incroyable tempête post-tropicale sans perdre la cadence. Il s'agit certainement d'une tempête qui mérite les adjectifs les plus forts, et ce, à toutes les étapes de son entrée en eaux canadiennes. »

En terminant, une alerte d'ouragan est en vigueur au Québec pour les Îles-de-la-Madeleine. De plus, des alertes de tempête tropicale ont été émises pour la Gaspésie et la Basse-Côte-Nord. Vous trouverez les avertissements et alertes météo en vigueur sur le site d'Environnement Canada.

 

Vous aimerez aussi :

Consulter tous les contenus de Lysandre Dolbec