Passer au contenu principal

Début du contenu principal.

Infos pratiques

Choisir entre une voiture hybride ou électrique: voici les points à considérer absolument

PAR : Marie-Andrée Guimont

Les voitures hybrides et électriques réduisent notre empreinte carbone, mais elles améliorent aussi l’expérience de conduite. Particulièrement silencieuses et puissantes, disons qu’on s’y attache très facilement. En plus, elles signent la fin des factures monstrueuses à la station-service. Ce n'est donc pas étonnant d'apprendre que le nombre de véhicules électriques sur les routes du Québec a pratiquement doublé en 2023.

Comment choisir le type de véhicule qui vous convient le mieux? Ne reculant devant rien, je me suis prêtée au jeu des essais routiers. Ma mission: parcourir les routes du Québec, prendre des notes et vous aider à trancher entre un véhicule hybride ou électrique. 

Sans plus tarder, voici quelques points qui vous aideront à faire un choix éclairé.

Hybride et électrique, c’est quoi la différence?

D’entrée de jeu, mentionnons quelques concepts de base:

  • La voiture électrique est munie d’un moteur électrique alimenté par une batterie, qui ne produit donc pas de déchet polluant ni de CO2. Pour rouler, le véhicule doit être fréquemment rechargé à une source d’énergie externe, une borne de recharge.
  • Une voiture hybride roule à la fois grâce à un moteur électrique et un moteur à essence. Ce dernier prend le relai entre autres lorsque la batterie est déchargée. 

Pour optimiser la consommation d'énergie, les voitures hybrides sont équipées de modes qui permettent d'adapter la conduite à chaque situation. À titre d'exemple, Tara Powadiuk, directrice, produit et technologie pour Volvo Car Canada, mentionne ceci:

«En mode hybride, le moteur électrique et le moteur à essence sont tous les deux utilisés, et ils s'adaptent en fonction du niveau de charge de la batterie et de la vitesse du véhicule. En mode Pure, qui est accessible lorsque la batterie est suffisamment chargée, l'utilisation du moteur électrique est prioritaire.»

Il est donc possible, pour un moment limité, de ne pas consommer d'essence avec une voiture hybride.

3 questions à vous poser pour faire le bon choix

Afin de trancher entre un véhicule hybride ou électrique, vous devez vous poser les questions suivantes:

1. Quels sont vos trajets habituels?

Déterminez combien de temps vous passerez au volant chaque jour, mais surtout, quelle distance sépare chacune de vos destinations fréquentes. Si la majorité de vos déplacements s'étendent sur moins de 250 km aller-retour, et que vous pouvez facilement recharger votre véhicule à la maison, la voiture électrique pourrait être une excellente option pour vous.

Pour les gens qui travaillent sur la route, ou qui font plusieurs longs roadtrips chaque année, le moteur à essence d’une voiture hybride pourrait être une garantie rassurante. En effet, il faut savoir que de circuler sur l'autoroute occasionne une plus grande dépense énergétique que sur la rue, entre autres en raison de la vitesse plus élevée du véhicule et de la résistance au vent. 
*Nos conseils pour un roadtrip en voiture électrique

Si les véhicules hybrides et électriques sont moins énergivores en ville, c'est également grâce au freinage régénératif. Cette technologie permet de recharger la batterie lorsqu’on freine: plutôt que de dépenser de l’énergie, le geste produit une petite quantité d’électricité. L'innovation s'est d'ailleurs développée au fil des années: 

«Nos véhicules électriques hybrides rechargeables disposent du mode B, qui déclenche une réponse plus forte au système de freinage régénératif», ajoute Tara Powadiuk.

Lorsque ce mode est activé, et que la pédale d’accélérateur est relâchée, le moteur électrique décélère le véhicule. Ainsi, la batterie est rechargée sans avoir recours au frein. 

2. Quel est votre mode de vie?

N’oubliez pas d'également considérer les passagers qui vous accompagneront dans la voiture.

Avez-vous des enfants en bas âge? Peut-être même que ces derniers ont un cours de natation et de gymnastique immédiatement après l’école. Aurez-vous toujours l’occasion de recharger votre voiture à temps pour votre prochain déplacement?

Conseil de nouvelle initiée: les snacks sont assurément la meilleure option pour faire patienter les petits pendant la recharge!

Dans tous les cas, opter pour une voiture électrique demande nécessairement d’adapter nos habitudes. Un expert m’avait d’ailleurs mentionné l’importance d’adopter «l’attitude électrique». Cela signifie, entre autres, d’accepter de prendre le volant différemment, en se laissant le temps de développer quelques réflexes et astuces, mais aussi en planifiant davantage nos déplacements.

3. Quelles seront vos options de recharge?

Pourrez-vous installer une borne à la maison? Et, aurez-vous accès à une borne au travail? Dans le cas où vous devrez plutôt utiliser les bornes publiques au quotidien, repérez les options environnantes et observez leur taux d’achalandage moyen, mais aussi la circulation dans le secteur. 

Lors de mon expérience, les bornes les plus près de chez moi me forçaient à affronter un «joli» trafic aux heures de pointe. Une borne située légèrement plus loin, mais positionnée de façon plus stratégique, devenait alors une option plus intéressante. 

Il est d’ailleurs à noter que, lorsqu'on utilise une borne publique, on doit déplacer la voiture lorsqu’elle est rechargée, à défaut de risquer de recevoir une contravention.  

Combien ça coûte, recharger une voiture électrique ou hybride?

Au Québec, Circuit électrique (par Hydro Québec) et FLO sont les deux principaux réseaux de bornes publiques. Chacun offre une application qui permet de repérer les bornes des deux réseaux, et de payer pour la recharge. 

À une borne publique, le montant à payer dépendra de la puissance de la borne et du temps de recharge. Par exemple, avec une voiture électrique, une recharge de 2 heures à une borne de niveau 2 (240 volts) m’a coûté 2$, alors qu’une autre de 40 minutes à une borne rapide (100 kilowatts) m’a coûté 19$. 

Quelles sont les différences entre ces deux types de bornes?

  • Si on branche un véhicule à une borne de recharge de niveau 2, il faut prévoir entre 2 et 12 heures pour une recharge complète, selon l’état de chargement de la batterie. Ces bornes sont communes en ville et près des points de service, comme les centres commerciaux et les institutions financières. 
  • La borne de recharge rapide en courant continu (CC) offre une puissance allant de 24 à 500 kilowatts. Elle permet de recharger complètement la batterie d'une voiture en 20 à 60 minutes, en moyenne. Ce type de borne se trouve surtout à proximité des autoroutes. 
    **Attention à la recharge rapide

Lorsque j’ai fait l’essai d’une voiture hybride (la XC90 Recharge de Volvo), je l’ai rechargée partiellement à deux reprises, pour quelques dollars seulement. J’ai surtout remarqué une économie en essence: un voyage qui m’aurait coûté plus de 250$ en essence avec mon véhicule m’a coûté moins de 100$ à la pompe.

Avec une voiture électrique (la XC40 Recharge de Volvo), un voyage de plus de 1000 km fait principalement sur l’autoroute m’a coûté un peu moins de 100$ à la borne. À ce moment, il faisait environ -10 °C à l’extérieur. 
***Pourquoi un véhicule électrique consomme plus en hiver

Quel est le prix à l'achat?

En vous procurant une voiture électrique, vous pourriez être admissible à des aides financières gouvernementales, tant au provincial qu’au fédéral

Une voiture électrique est souvent plus chère à l’achat qu'une voiture hybride. Samuel Lessard, journaliste automobile pour RPM, précise cependant que «l’entretien d’un véhicule électrique est, de manière générale, moins dispendieux que celui d’un véhicule à essence conventionnel.» Ce dernier estime une économie d’environ 40 à 60%, puisque «la mécanique est plus simple et nécessite moins d’entretien».

L'expert confirme par ailleurs qu'il est de plus en plus facile de trouver un garagiste qualifié pour réparer des véhicules électriques. «Pour des entretiens non spécifiques à la technologie électrique, n’importe quel garage ou presque peut effectuer les travaux», ajoute-t-il.

Bien que la structure de la voiture électrique soit la même que celle de la voiture à essence, sa conception est bien différente, Mentionnons entre autres qu'elle ne dispose pas de moteur à combustion, ni de système d'échappement. À ce sujet, Tara Powadiuk révèle ceci:

«Lors des prochains lancements des Volvo EX30 et EX90 plus tard cette année, nous dévoilerons des planchers plats. Ces derniers créent plus d'espace de cabine, permettant d'introduire des sièges plus ergonomiques et de nouvelles fonctionnalités, telles qu'un espace pour un sac de travail.»

*

Roadtrip en voiture électrique, voici nos conseils

Prendre la route avec un véhicule électrique, c'est fort plaisant, mais ça demande de l'organisation. Voici quelques pistes qui vous permettront de rouler l'esprit en paix.

  • Au moment d'organiser votre voyage, priorisez les hébergements et attraits qui offrent des bornes de recharge sur place ou à proximité. 
  • Avant de partir, prédéterminez les bornes auxquelles vous vous arrêterez sur la route. Pour optimiser votre temps, vous pourriez choisir une borne près d'un restaurant à l'heure du lunch, par exemple.
  • À chaque arrêt, assurez-vous de disposer d’au moins 20% d’autonomie de batterie. Qui sait, peut-être que la borne visée sera non fonctionnelle ou prise au moment de votre passage. Dans ce cas, vous devrez pouvoir vous rendre à une autre borne. Pratique: le système de navigation de la voiture que j’ai essayée indiquait les bornes qui se trouvaient sur la route, ainsi que l’état de chargement de la batterie prévu au moment de l’arrêt.  
  • Prenez le temps de vous familiariser avec les outils disponibles. Les applications mobiles sont un allié en or, mais les bornes qui y sont identifiées peuvent parfois être difficiles à repérer. Dans un grand stationnement, par exemple, une borne rapide peut se trouver dans un coin reculé... ne perdez jamais espoir!
  • Et si vous tombiez en panne avec votre voiture électrique, sachez que CAA-Québec propose la recharge mobile. Vous pourriez aussi vous faire remorquer à une borne de recharge afin de ravitailler la batterie. «Une autre option est de vous faire recharger par un autre véhicule électrique, qui dispose de l’alimentation V2V (vehicle to vehicle), avance Samuel Lessard, journaliste automobile pour RPM. C’est très peu fréquent comme technologie présentement, mais la fonctionnalité est appelée à devenir de plus en plus répandue.»

**

Attention à la recharge rapide

Afin de préserver l'état de la batterie, il est conseillé de limiter les recharges rapides autant que possible.

«Elles sollicitent grandement la batterie et le système de refroidissement, ce qui accélère le vieillissement de la batterie, explique Samuel Lessard. L’idée n’est pas de les éviter à tout prix, mais bien de les utiliser uniquement lorsque nécessaire.» 

À une borne rapide, il est également recommandé de recharger la batterie jusqu’à ce qu’elle atteigne un niveau de charge de 90%. Ainsi, on réduit les risques de dommage, et on paie moins cher: la tarification double après 90% de charge. 

«Cela vise à éviter que des électromobilistes mobilisent une borne de recharge alors que leur véhicule ne l’utilise pas adéquatement, précise l'expert. Il est plus logique en matière de temps de recharger la batterie entre 10 et 80%, quitte à le faire plusieurs fois, que d’attendre d’atteindre 100% de niveau de charge.»

Le journaliste précise également que, «pour éviter le vieillissement prématuré de la batterie, il faut éviter de maintenir la charge de la batterie à 100%, et de descendre à des niveaux qui frôlent 0%.»

***

Un véhicule électrique consomme plus d'énergie en hiver

Le véhicule électrique consomme plus d'énergie lors de la saison froide. Cela résulte en une plus grande perte d'autonomie de la batterie, qui «peut atteindre 50% dans les pires conditions, mais qui est généralement moins prononcée pour la grande majorité de l’hiver», précise Samuel Lessard. En fait, plus le mercure descend, plus l’autonomie sera diminuée.   

Le journaliste propose cette astuce afin d'optimiser l'autonomie électrique du véhicule en hiver: avant le départ, utilisez l’interface multimédia ou l’application mobile pour préchauffer et préconditionner la voiture avec l’électricité provenant du réseau. «Ainsi, le véhicule n’utilisera pas beaucoup d’énergie pour se réchauffer.»

En espérant que ces informations vous aident à prendre votre décision.

Un grand merci à Volvo Cars Canada, qui m'a gracieusement prêté un véhicule hybride et un véhicule électrique pour cette expérience.

Recommandé pour vous:

PAR : Marie-Andrée Guimont