Finances

Vos parents devraient-ils vous aider à devenir propriétaire?

Acheter une maison est la plus grosse transaction que vous ferez de toute votre vie. Devant les difficultés d’accès à la propriété, de nombreux jeunes adultes obtiennent le soutien financier de leurs parents.

L’idée de « donner de son vivant » gagne de plus en plus la faveur de ces derniers (et parfois des grands-parents). Est-ce une bonne idée? Que faut-il prendre en considération pour éviter de mettre à mal votre relation à vos parents et leur santé financière?

Solliciter l’aide de vos parents

S’ils suivent l’actualité, vos parents sont probablement au courant des difficultés des jeunes acheteurs. Il n’y a pas de honte à demander leur aide. Parler de la situation du marché immobilier est une bonne façon d’amorcer une discussion sur le sujet. Le soutien parental peut prendre différentes formes.

Certaines idées profiteront tant aux enfants qu’aux parents, alors que d’autres risquent de vous causer des ennuis. Si vos parents n’ont pas beaucoup d’argent, ne vous découragez pas, il y a des solutions pour tous les budgets!

Check in with your loved ones, they might need you

Recevoir une mise de fonds en cadeau… un fichu beau cadeau!

Pour acheter une maison, la banque vous demandera une mise de fonds. C’est une partie du coût d'achat de la maison que vous devez payer de votre poche pour obtenir votre prêt hypothécaire. Par exemple, beaucoup de jeunes acheteurs choisissent de mettre 5 % du prix de la propriété, soit le minimum exigé. Pour une maison de 450 000 $, on parle de 22 500 $. Il faut aussi compter des liquidités pour le déménagement, le notaire et la taxe de bienvenue.

Le don d’argent est le moyen le plus simple d’aider son enfant, pour les parents qui en ont les moyens. Ceux-ci savent combien ils donnent, quand ils le donnent et pour quelle raison. Vous avez votre maison et vos parents ont la satisfaction de contribuer à rendre votre vie meilleure. C’est un win-win!

Full set of the pictures taken in an empty old style apartment for rent in Montreal, Quebec, Canada

Mises en garde sur le don d'argent

À quoi faire attention lorsqu’on choisit le don d’argent? Songez à consigner les modalités du don dans un document officiel. Cela permet de confirmer qu’il s’agit d’un cadeau (et non d’un prêt), tout comme d’en fixer le montant et la date, par exemple. De plus, votre banque pourrait vous demander une preuve avant d’accorder le prêt hypothécaire. 

Les parents devraient s’assurer que leur cadeau ne nuit pas à leur propre santé financière. Par exemple, ils peuvent vérifier avec un planificateur financier que vous aider ne compromet pas leur retraite. Selon la provenance des fonds, ce cadeau pourrait avoir un impact fiscal pour les parents. En outre, un montant retiré d’un CELI n’est pas imposable, mais une somme provenant d’un compte non-enregistré l’est.

L’équité entre frères et sœurs est un autre élément clé à garder en tête. Comment faire pour que les dons soient distribués de façon égale? Vont-ils donner le même montant immédiatement à votre sœur, ou bien réviser leur testament pour refléter cette contribution?

Pourquoi pas un prêt ou un endossement?

Si vos parents sont plus à l’aise avec un prêt, mieux vaut le reconnaître dans un document écrit. Celui-ci permet de définir clairement les modalités de remboursement. Vous devez aussi avoir confiance en votre capacité à les rembourser, sans quoi un conflit familial pourrait éclater.

Votre banque suggérera peut-être que vos parents vous endossent. Ainsi, ils n’ont pas à vous donner une somme d’argent. Par contre, ils sont responsables du prêt avec vous. Si vous ne payez pas votre hypothèque, votre banque peut les poursuivre pour collecter son dû auprès d’eux.

Vos parents pourraient aussi vous proposer de devenir copropriétaires avec vous. Cette solution soulève des questions. Vous entendrez-vous bien au sujet des dépenses en lien avec la propriété? Qui d’entre vous aura le droit de demander l’exemption d’impôt pour résidence principale lors de la revente?

Retourner vivre chez vos parents pour économiser

Vivre chez « papa » ou « maman » n’est peut-être pas glamour, mais c’est économique. C’est une solution intéressante pour les jeunes acheteurs dont les parents n’ont pas beaucoup d’argent à donner dans l’immédiat. Cela vous permet d’amasser une mise de fonds rapidement.

Un loyer est une des plus grosses dépenses des jeunes adultes.Si vous vous entendez relativement bien avec vos parents, demandez-leur s’ils vous accueilleront gratuitement dans leur demeure pour un an ou deux. Peut-être possèdent-ils un de ces bungalows avec un sous-sol tout équipé? Vous et votre conjoint pourrez y vivre en toute intimité pendant quelque temps.

A small home for sale in a residential neighborhood in Quebec City, Canada  Rm

Demander de l’aide à vos parents pour rénover une maison moins chère

Le prix des propriétés a atteint de nouveaux sommets pendant la pandémie. Même si un ralentissement du marché s’observe présentement, la hausse des taux d’intérêts fait en sorte que les hypothèques continuent de coûter de plus en plus cher. Pour trouver une propriété dans votre gamme de prix, vous pouvez jeter votre dévolu sur une maison qui a « besoin d’amour ».

Puisque le coût de la main-d'œuvre est habituellement élevé, vos parents vous feront économiser gros en mettant la main à la pâte. Par exemple, ils peuvent vous aider à installer un revêtement de plancher ou de nouvelles armoires. Certains types de travaux nécessitent toutefois de détenir une licence

Peu importe la solution que vous choisirez avec vos parents, prenez le temps de peser le pour et le contre. Consultez des professionnels de l’immobilier et de la finance pour bien en comprendre les implications. Surtout, soyez créatifs et ne vous arrêtez pas à la première embûche!