Beauté

Curly girl method : LA technique pour obtenir les plus belles boucles de votre vie

Si vous avez les cheveux bouclés, vous savez déjà que beaucoup des conseils populaires sur le Web ne s’appliquent pas à vos cheveux, dans le sens que tout est souvent plus compliqué et frustrant pour vous. Plus on a les cheveux frisés et moins les « conseils de base », du genre les peigner vite-vite le matin, ont du sens pour votre propre tête.

Cela dit, la curly girl method est définitivement pour vous! Qu’est-ce que cette méthode? C’est une toute autre manière de s’occuper de vos cheveux vagués/bouclés/frisés/crépus, qui promet une transformation COMPLÈTE de vos cheveux… Pour le mieux.

Il y a plusieurs étapes à cette technique cheveux et certaines semblent contre-intuitives. Mais c’est important de les appliquer toutes et dans l’ordre pour voir la magie s’opérer sur votre tête. Le résultat : des boucles plus grosses, plus belles, plus définies, sans frisottis et qui semblent avoir été réalisées par un professionnel.

Le système de définition des boucles

Si vous ne connaissez pas encore le système « officiel » de définition des boucles, c’est par-là qu’il faut commencer. En effet, connaître votre type de boucles spécifique peut tout changer dans votre routine capillaire, puisque les soins et les gestes à appliquer proviennent directement de ça.

Selon ce système, les cheveux sont divisés en 4 types de textures, allant de « 1 » pour des cheveux complètement raides à « 4 » pour les cheveux les plus frisés. Pour chaque chiffre de boucles (soit 2, 3 et 4), il y a des sous-classifications de lettres, soit « A » pour des boucles plus relâchées, « B » pour des boucles moyennes et « C » pour des boucles serrées.

Ce système m’a permis de comprendre que j’étais un type « 2B », tandis que ma collègue Esther, qui a des cheveux tout simplement fabuleux avec la meilleure hair game que je connaisse, est un type « 4C ».

Et ça n’a pas été long avant que je réalise que c’était exactement grâce à la curly girl method qui font en sorte que ses cheveux sont si beaux! C’est d'ailleurs elle qui m'a inspiré et m’a proposé l’idée de cet article qui, j’en suis certaine, sera bénéfique à beaucoup de filles.

À lire aussi : Les 10 tendances cheveux pour l’hiver 2022

Les principes de base de la curly girl method

Le principe général est de développer une routine parfaitement adaptée à votre type de boucles, en évitant d’abord certains comportements et produits, mais aussi en en favorisant d’autres.

La curly girl method (CGM), développée par la coiffeuse Lorraine Massey dans son livre Curly Girl : The Handbook, ne convient pas à toutes. Les types « 1 » et « 2A » ne vont probablement pas en bénéficier, tandis que les types « 4B » et « 4C » ont souvent besoin d’encore plus de soins et d’attention pour être à leur meilleur (voir section plus bas).

La fréquence de lavage des cheveux varie d’une personne à l’autre. Les cheveux très gras peuvent être lavés à tous les deux jours, tandis que les cheveux avec les boucles les plus serrées, soit « 3B », « 3C », « 4B » et « 4C » peuvent espacer davantage chaque lavage (une fois par semaine par exemple, mais à ajuster encore une fois).

Les étapes habituelles doivent être répétées chaque fois que les cheveux sont mouillés. Donc si vous vous faites surprendre par la pluie et que vos cheveux sont détrempés (pas juste un peu humides), la méthode devrait s’appliquer même si disons vous n’aviez pas prévu le faire cette journée-là.

C’est important de se donner le temps de réapprendre une routine avant de décider si la curly girl method fonctionne ou pas pour vous. Les experts disent que ça peut prendre entre 4 et 6 semaines avant de tout maîtriser comme il faut et d’arriver à des résultats optimaux. Tout ceci est normal.

Les produits et gestes à éviter

Pour accomplir la curly girl method, voici les produits que vous devrez oublier à partir de maintenant.

  • Les shampoings traditionnels : N’ayez pas peur! Vos cheveux seront propres et beaux quand même (même encore plus qu’avant). Ce qu’il faut éviter, ce sont certains ingrédients contenus dans ces shampoings qui empêchent vos cheveux de révéler leur magnificence naturelle (je liste ces ingrédients juste après).
  • Le silicone : 90 % des produits capillaires en contiennent, donc rechercher et adopter les shampoings qui n'en comprennent pas est une grosse partie de la méthode. Le silicone donne, au départ, un aspect brillant et soyeux aux cheveux. Mais comme il n’est habituellement pas soluble à l’eau, il s’accumule et rend les boucles sèches, dégonflées et plus huileuses. Le silicone est donc « l’ennemi #1 de la CGM ».
  • Les sulfates : Ce sont des détergents assez forts, qui vont donc avoir tendance à retirer l’hydratation naturelle du cheveu (on fait exception pour l’étape du reset).
  • Les cires et les huiles minérales : Ces ingrédients ne sont pas non plus solubles à l’eau; ils s’accumulent donc sur les cheveux et les rendent ternes.
  • L’alcool : Certains produits, comme le fixatif et le shampoing sec, en contiennent. Cet ingrédient peut endommager la cuticule du cheveu.

Tout ceci semble intimidant et décourageant? Pas de panique. Il existe un site, appelé Is it CG?, qui vous permet d'inscrire le nom d’un produit capillaire dans un champ pour découvrir une liste de tous les ingrédients qu'il contient, et indique s’il est approuvé (ou pas) pour la CGM.

De plus, certains gestes sont aussi considérés comme « interdits » :

  • Les fers à friser, fers plats, ainsi que les autres outils qui dégagent beaucoup de chaleur et abiment les cheveux (comme les brosses coiffantes et cie). Le séchoir à cheveux devrait quant à lui être utilisé à basse température et avec un diffuseur.
  • Les serviettes pour s’éponger les cheveux : Le tissu de la plupart des serviettes est trop rêche pour les cheveux frisés, causant des nœuds et des frisottis. La CGM prône plutôt de s’éponger les cheveux avec un t-shirt ou une serviette en microfibres conçue pour cet usage.

Les étapes de la curly girl method

1. Le reset

Ceci n’est pas une étape habituelle, mais c’est à faire seulement une fois AVANT de commencer la méthode (et aussi si « accidentellement » vous utilisez des produits qui ne conviennent pas, par exemple si vous étiez à l’hôtel et vous n’aviez pas d’autre shampoing donc vous en avez utilisé un avec du silicone).

Cette étape consiste à se laver les cheveux avec un shampoing clarifiant, qui contient des sulfates. Normalement, cet ingrédient est à éliminer pour réussir la CGM (voir la section précédente), mais avant de commencer, c’est important d’enlever tous les résidus de silicone, de cire et d’alcool des cheveux. Sinon, la méthode ne pourra jamais réussir.

Certains shampoings avec sulfates sont quand même doux pour les cheveux. Plusieurs testeuses CGM affirment que le shampoing Suave Ocean Breeze, qui coûte seulement quelques dollars, est parfait pour effectuer son reset.

2. Le lavage des cheveux

Il y a deux choix pour laver ses cheveux avec la CGM :

  • Les shampoings sans sulfate. Ils sont aussi parfois appelés « low-poo » (comme dans peu de shampoing). Ils sont très doux et éliminent les résidus sans endommager les cheveux. Cette option convient mieux aux cheveux vagués et bouclés, de type « 2A » à « 3B », particulièrement si vos cheveux ont tendance à être gras.
  • Les revitalisants nettoyants. Aussi appelés « co-wash » ou « no-poo » (comme dans pas de shampoing). Ce sont des revitalisants légers qui permettent également, comme leurs noms le disent, de laver les cheveux. Cette option convient mieux aux cheveux plus frisés, donc de type « 3C » à « 4C ».

Les cheveux bouclés, en général, n’ont pas besoin de beaucoup de « détergent » pour être propres. Ils ont surtout besoin d’eau, d’être hydratés et d’un bon massage de cuir chevelu.

Appliquer du produit sur les longueurs ne les lavent donc pas tant; ce qui est SURTOUT important est d’effectuer un massage en profondeur du cuir chevelu et des racines pendant au moins 1 minute.

3. Le revitalisant

À cette étape, il faut utiliser une bonne quantité d’un revitalisant approuvé pour la CGM, probablement plus que vous pensez nécessaire. Les cheveux devraient être complètement saturés de produit et être visqueux au toucher.

Ensuite, toujours sous la douche, il faut bien les démêler, soit avec les doigts ou soit avec un peigne à larges dents.

Dernière sous-étape : rincer le revitalisant, mais pas complètement. Plus les cheveux sont frisés (types « 3B » à « 4C »), plus il est important de garder un peu de revitalisant dans les cheveux pour les hydrater et conserver leur souplesse.

4. Les produits coiffants

Il existe plusieurs produits que les adeptes de la CGM utilisent : ça dépend de leurs cheveux, de la longueur, de la coupe, etc.

Mais à la base, vous pouvez utiliser du gel approuvé pour la CGM, encore une fois plus que vous ne pensez nécessaire. On peut facilement remplir la main de gel, puis « scruncher » ce gel dans les cheveux encore complètement mouillés.

Le « scrunching » est un geste important de la curly girl method, qui consiste à froisser ou écraser les boucles à partir de la pointe jusqu’à la racine. Pour manipuler les boucles, on privilégie ce geste plutôt que d’appliquer un produit sur les racines et de le descendre avec un peigne ou une brosse, par exemple.

Autre principe important de la CGM qui s’applique ici : on applique les produits sur les cheveux trempés, et non une fois qu’ils ont été épongés et/ou séchés.

À lire aussi : 9 marques de produits pour cheveux bouclés et afro que tu dois connaître

5. Le séchage des cheveux

Petit rappel qu'il ne faut PAS utiliser de serviette; il faut plutôt éponger les cheveux avec un t-shirt en coton (ou une serviette en microfibre). Certaines font juste enlever l’excès d’eau, tandis que plusieurs enveloppent leurs cheveux dans le tissu, pour lui faire absorber le plus d’humidité possible.

Cette technique s’appelle le « plopping », et elle consiste à se pencher pour appuyer la tête sur le t-shirt posé à plat, puis à enrouler le t-shirt autour des cheveux, en prenant soin de ne pas étirer les boucles mais plutôt de les « écraser » sur la tête.

Ceci permet de conserver les boucles intactes et de leur permettre de commencer à sécher en défiant la gravité. C'est seulement une fois que le tout est bien placé qu’on peut relever la tête.

Combien de temps faut-il conserver le « plopping »? Ça dépend de vos boucles et vous pouvez faire différents essais. Certaines le gardent 15 minutes. D’autres une heure. Certaines toutes la nuit!

Un truc des adeptes de la curly girl method : se procurer un t-shirt de coton pour hommes X-Large pas cher, puis s’en servir seulement pour cet usage. C’est encore mieux si le t-shirt est à manches longues, puisque les manches servent en quelque sorte à bien attacher le « plopping » sur la tête.

Après le « plopping », soit on laisse les cheveux sécher à l’air libre ou soit on les sèche avec un diffuseur à basse température, avec la tête penchée par en bas, toujours en « écrasant » les boucles des pointes à la racine pour les garder intactes.

6. L’adaptation pour les cheveux « 4B » et « 4C »

Esther m’a dit qu’elle devait adapter la méthode à sa réalité, parce que plusieurs éléments ne fonctionnaient pas pour ses cheveux « afro ».

Par exemple, pour elle, juste faire un co-wash ne fonctionne pas, même si c’est ce qui est généralement recommandé pour son type de boucles. Elle lave donc plutôt ses cheveux avec un shampoing low-poo, puis elle applique un masque capillaire hydratant. En effet, plus que tout autre type de cheveux, ses boucles (4C) risquent d’être déshydratées et ont besoin d’un peu plus d’attention constante à ce niveau.

Pour sécher ses cheveux, elle n’est pas non plus capable de simplement les éponger puis de les laisser sécher, sinon ils vont s’emmêler. Même chose pour le diffuseur : « Si j’essayais ça, j’obtiendrais juste une boule bien mêlée! » Ce qu’elle fait donc est soit les twister, soit les tresser après les avoir lavés. Ça prend donc plus de temps, mais selon elle, ça vaut vraiment la peine!

Je vous recommande vivement d'aller suivre Esther et de consulter son highlight Hair sur Instagram! C’est rempli d’information, d’exemples et de ses produits chouchous. Super instructif!

Esther cheveux
Esther cheveux

En résumé, la curly girl method demande plus d’effort, de constance et de minutie que la routine de la plupart des filles… Mais les résultats parlent d’eux-mêmes. Je n’ai jamais tant mis en valeur mes vagues naturelles, mais maintenant, j’ai vraiment envie d’essayer et de voir jusqu’où mes boucles peuvent aller!


Si vous êtes maniaques de beauté, ce balado est pour vous :

Certains des objets proposés dans cet article contiennent des liens affiliés, ce qui signifie que nous recevons une petite commission d’affiliation lorsqu’un achat est effectué à partir d’un tel lien. Ne vous en faites pas, il ne vous en coûtera pas plus cher et ça nous permet de continuer à vous offrir du contenu de qualité!

Consulter tous les contenus de Marie-Ève Laforte