Beauté

Ce populaire produit vendu chez Sephora aurait pu être très dangereux pour votre santé

Comment réagiriez-vous si l'on vous disait que vous vous êtes peut-être déjà enduit les cheveux d'un produit qui pouvait causer l'infertilité et des allergies?

C'est une réalité qui pourrait toucher les milliers d'adeptes du produit Olaplex Perfecteur de cheveux No 3, qui est présentement en vente chez Sephora. Oui oui, la petite bouteille qui se vante de faire de miracles dans votre chevelure aurait pu, selon une action collective, causer des dommages graves à la santé.

L'action collective vient d'être déposée au Canada contre Olaplex, car ce produit spécifique aurait déjà contenu du Butylphényl Méthylpropional (lilial).

La demande d'autorisation de l'action collective a été déposée à la Cour supérieure du Québec par le cabinet LPC Avocat Inc., qui se spécialise dans la défense des droits des consommateurs du Québec et du Canada.

Dans les documents officiels, on peut lire qu'une consommatrice a acheté par le passé à 4 reprises le produit Olaplex Perfecteur de cheveux No 3 chez Sephora. Ce n'est qu'après deux ans d'utilisation qu'elle a réalisé que ce soin capillaire contenait du Butylphényl Méthylpropional (lilial). Si elle avait su qu'elle enduisait ses cheveux de cet ingrédient chimique dangereux, elle ne l'aurait jamais acheté.

En février dernier, Olaplex a admis être au courant du danger lié à cette substance : « Ce n’est que le 28 février 2022 qu’Olaplex a admis avoir toujours été "conscient" des risques graves pour la santé associés au lilial – tels que l’infertilité et les allergies – mais n’a jamais informé ses clients de ces risques auparavant. Ces risques pour la santé constituent clairement un "fait important" au sens de l’article 228 de la Loi sur la protection du consommateur, dont Olaplex a omis d’informer ses clients. »

Olaplex aurait depuis retiré l'ingrédient dangereux en question. L'action collective concerne donc tous les consommateurs canadiens qui ont acheté le produit Olaplex Perfecteur de cheveux No 3 lorsqu'il contenait du butylphényl méthylpropional (lilial).

Elle vise à obtenir le remboursement des sommes payées par les clients pour ce produit, ainsi que des dommages-intérêts punitifs totalisant 10 millions de dollars, parce que « le butylphényl méthylpropional est un produit chimique dangereux ayant des effets secondaires graves ».

Les documents légaux sont présentement en attente de l’audition sur l’autorisation. Vous pouvez suivre le dossier sur la page de l'action collective.