Trucs et inspirations

J'ai essayé les «15-Hour Potatoes» virales de TikTok et voici ce qui s'est passé!

Patates 15 heures TikTok

Comme j'en ai parlé dernièrement dans cet article sur les 15-minute-cinnamon-rolls, c'est dur de savoir à quoi s'attendre quand on essaye des recettes virales de TikTok... Pour différentes raisons, ces recettes semblent venir avec une bonne probabilité que ça ne se passe pas comme prévu. 

Et les «patates qui prennent 15 heures» n'ont pas fait exception! Voici mon expérience avec les 15-Hour Potatoes de TikTok... ainsi que mes conseils pour que tout soit parfait! 

15-hour-potatoes

Le principe du confit

Les vidéos sur le sujet sont tout ce qu'il y a de plus alléchant: ces patates semblent si croustillantes qu'on dirait que les images et le son sont le produits d'effets spéciaux cinématographiques! 

Pour la petite histoire, on les mélange avec du gras de canard et on commence par les faire cuire pendant 3 heures à basse température au four.

Cette technique vieille comme le monde est souvent utilisée en cuisine française: c'est le principe du confit. Certains aliments, souvent de la viande ou des pommes de terre, sont ainsi cuits doucement dans du gras - habituellement celui de canard qui est absolument savoureux. Ensuite, on fait refroidir les aliments directement dans ce gras, qui leur donne non seulement de la saveur, mais permet de préserver la nourriture en formant une barrière qui empêche les pathogènes de se multiplier et ralentit le pourrissement.

Mes conseils et mises en garde

Soyons clairs là-dessus: même si mes collègues me surnomment «la reine de la patate», mes 15-Hour Potatoes n'ont pas été une grande réussite. Je ne les ai pas ratées - elles étaient certainement délicieuses, mais je n'ai pas été capable de reproduire l'effet auquel je m'attendais! La dure réalité est que mes collègues avaient mis tous leurs espoirs en moi et malheureusement, je n'ai pas été à la TikTok-hauteur! Une fois mes photos prises, j'ai donc noyé ma peine en dévorant presque toutes les patates pour déjeuner. Ben là tsé, je les attendais depuis la veille!

Ce qui est arrivé: mes belles couches de patates avaient tendance à se défaire pendant la friture. Et même une fois qu'elles étaient bien dorées, les cubes n'étaient pas aussi croustillants que je m'y attendais.

Mon post-mortem de la situation, qu'il me fait plaisir de vous partager afin que vous ne répétiez pas les mêmes erreurs:

  • La variété de patates est importante. J'ai pris des Russet, mais ce n'était pas l'idéal. Pour ce type de recette, on veut des pommes de terre moins "sèches", qui contiennent un peu moins d'amidon. Les patates jaunes (Yukon Gold) sont donc les pommes de terre parfaites pour cette recette. Elles sont plus «crémeuses» et très légèrement cireuses, ce qui est l'idéal pour cet usage puisqu'elles vont plus avoir tendance à se tenir ensemble.
  • Les tranches doivent être TRÈS minces. Je les ai coupées à la mandoline, mais je réalise que ma mandoline (qui est fixe, et non pas ajustable sur l'épaisseur) ne produit pas des tranches aussi minces que celles que j'ai vu sur les réseaux sociaux. Oh, et c'est toujours une bonne idée de rappeler à quel point c'est dangereux, une mandoline! Pendant que je faisais ma vidéo pour mon reel, je me suis fait une micro-coupure. Pas grand-chose, mais pendant qu'on tourne du contenu vidéo avec ses mains, pas l'idéal!!! Bravo ma grande.
  • C'est important de bien répartir le poids pendant le refroidissement. La recette demande de déposer des boîtes de conserve sur les pommes de terre puis de les mettre au frigo pendant un minimum de 12 heures. Le lendemain matin, ma «galette» de pommes de terre n'était pas tout à fait égale: elle était écrasée plus d'un côté que de l'autre, parce que je j'avais pas de boîtes de conserve toutes du même format. Donc je n'ai pas de solution magique, mais je crois que ce qui serait super, ce serait de déposer un autre moule à pain identique au premier (ce que je n'avais pas) par-dessus les patates, puis d'y placer les boîtes de conserve, debout. Ceci devrait donner des résultats plus égaux, sans «bosses» entre les conserves.

Est-ce que les 15-Hour Potatoes valent la peine?

On va s'entendre au départ: le titre n'est là que pour ajouter au côté dramatique -et donc à la viralité potentielle de la recette. Ces patates ne demandent pas 15 heures de travail, loin de là! C'est vrai que c'est long avant de pouvoir les déguster, mais tsé, il y a plusieurs recettes comme ça, ce n'est rien de nouveau. Même le chiffre de «15 heures» est assez aléatoire et discutable: il faudrait en effet s'y prendre vraiment tôt le matin pour que ça prenne seulement 15 heures de temps écoulé avant qu'elles soient prêtes... Même si on les fait à 8 heures le matin, après 3 heures dans le four plus 12 heures dans le frigo, on est rendus à 11 heures le soir. Donc, dans les faits c'est beaucoup plus réaliste de dire que c'est une recette qui se fait sur 2 jours; je les ai commencées après le dîner et je les ai terminées en fin de matinée le lendemain.

Alors plus que 15 heures écoulées, mais en tout gros max 35-40 minutes de travail.

Bref, est-ce qu'elles valaient vraiment la peine d'attendre aussi longtemps? Mhhhh. Pas si certaine. Dans le sens que des patates, c'est BON et des patates dans le gras de canard, Y'A PAS BEAUCOUP DE CHANCE que ça ne soit pas délicieux. Mais avec les petites erreurs que j'ai faites (et que vous pouvez éviter!) le résultat n'était pas si différent de les faire revenir directement dans le gras de canard... Ce que je fais à l'occasion - et qui prend beaucoup moins de temps, ni de demande d'instrument ou de technique particulière. Je me promets toutefois de réessayer en maîtrisant mieux toutes les variables!

Signé: la reine de la patate quand même (le sang royal tuberculaire n'est pas à un petit revers près). Je vais revenir, revoir et reconquérir!