Santé

Soins et chirurgies esthétiques : 3 choses à savoir avant de se lancer

Par :

La médecine esthétique est de plus en plus accessible. Ceci dit, il s’agit quand même de traitements invasifs à ne pas prendre à la légère. Lumière sur trois aspects à ne pas négliger avant de se lancer dans des soins ou chirurgies esthétiques.

Il faut avoir une bonne raison

Tout bon chirurgien ou médecin esthétique vous le dira : toutes les raisons ne sont pas bonnes pour avoir recours à un de leur traitement ou chirurgie. 

Le plus grand faux pas à éviter, c’est d’arriver avec la photo de quelqu’un d’autre et dire “je veux ressembler à ça.” Le but du médecin en esthétique ne sera jamais de vous faire ressembler à quelqu’un d’autre, mais toujours de faire ressortir le meilleur de vous-même. 

Vous aurez le même son de cloche si vous arrivez avec l’idée que votre traitement vous rendra plus heureux ou fera plaisir à votre partenaire. Les spécialistes vous le diront sans détour : c’est d’une thérapie dont vous avez besoin, pas d’un nouveau corps.

Les chirurgies les moins chères tournent autour de 4000$ alors qu’on monte rapidement dans les 12 000$ et plus lors d’abdominoplastie.

À lire aussi : Le botox et autres injections, ce qu'il faut savoir

Il ne faut pas sous-estimer le après

La chirurgie esthétique n’est pas à prendre à la légère. La rémission d’une « simple » liposuccion peut être très inconfortable selon la zone traitée. L’anesthésie générale peut vous laisser une très grande fatigue, une gaine post-abdominoplastie ne vous permet pas de porter n’importe quel vêtement, se laver le dos après une augmentation mammaire n’est pas simple, etc.

Pour bien se préparer, il ne donc faut pas penser qu’à la chirurgie et au résultat, mais aussi aux conditions postopératoires qui ne sont pas toujours évidentes!

Les soins non invasifs peuvent sembler plus simples au niveau de la rémission, mais il faut tout de même savoir que des bleus peuvent apparaitre, que des régions peuvent être sensible et qu’il se peut que votre médecin vous demande d’éviter certaines positions pendant quelques heures – ou jours - post-traitement. 

Ça coute cher

Pas de surprise ici, la médecine esthétique, dans un cabinet privé, a un prix. Lors d’une chirurgie, il faut penser que le médecin paye le bloc opératoire, ses infirmières, son anesthésiste, ses instruments, etc. 

Les chirurgies les moins chères tournent autour de 4000$ (blépharoplastie) alors qu’on monte rapidement dans les 12 000$ et plus lors d’abdominoplastie, augmentation mammaire et autres interventions qui demandent plus de temps en salle d’opération.

Du côté des traitements non invasifs : les produits injectables se vendent à la seringue, tandis que les autres traitements sont à la séance. Bien s’informer AVANT le traitement puisque la facture peut monter vite si le médecin prévoit plusieurs seringues ou séances pour vous traiter. Certaines cliniques font même des prêts, renseignez-vous!

Vous désirez en savoir plus sur la médecine esthétique et ses pratiques? Découvrez l'émission Injections et bistouris sur Canal Vie qui lève le voile sur une industrie où les tabous sont nombreux.

Continuez votre lecture :

Noovo
Par :