Santé

La phobie sociale, qu'est-ce que c'est?

Vous détestez qu'on vous observe, l'idée de prendre la parole devant un groupe est votre pire cauchemar et vous avez des sueurs froides dès qu'il vous faut adresser la parole à quelqu'un que vous connaissez peu? Peut-être souffrez-vous de phobie sociale. Ce trouble qui génère une grande anxiété chez ceux qui en souffrent est plus répandu qu'on ne le croit...

Qu'est-ce que la phobie sociale?

On pourrait décrire la phobie sociale comme une variante extrême de la timidité. Elle se caractérise par une peur panique des situations sociales, particulièrement celles impliquant une quelconque pression, ou le poids du regard des autres. Il s'agit d'une problématique appartenant à la famille des troubles anxieux, au même titre que la névrose obsessive-compulsive, le syndrome de stress post-traumatique ou les phobies spécifiques. Les femmes sont plus souvent sujettes aux troubles anxieux que les hommes.

Les symptômes

Les symptômes de la phobie sociale sont énumérés dans le Manuel diagnostic et statistique des troubles mentaux (DSM-IV). Voici quelques-unes des situations à risque pour la personne souffrant de cette phobie, ainsi que quelques symptômes pouvant apparaître lors de ces situations.

Situations à risque

  • Peur de faire quelque activité que ce soit en public, notamment manger, écrire, lire, parler, etc.
  • Peur de marcher dans la rue ou de prendre les transports en commun.
  • Peur d'exprimer ses opinions et ses émotions, de regarder les gens dans les yeux, de recevoir des commentaires sur soi (par exemple des compliments), d'avoir un contact avec une personne en position d'autorité, etc.
  • Peur de se retrouver dans une situation où d'autres pourraient porter un jugement.
  • Peur de participer à un événement social, quel qu'il soit.
  • Peur d'aller chez le coiffeur, chez le médecin, chez le dentiste, etc.

Réactions et causes

Dans les situations à risque, la personne phobique pourra démontrer des symptômes tels que :

  • Attaques de panique et anxiété intense.
  • Forte anxiété à la simple idée que la situation pourrait se présenter dans un avenir proche ou éloign
  • Sudation excessive, rougeurs et tremblements.

L'individu qui souffre de phobie sociale a souvent peur d'être perçu comme fou ou bizarre à cause de ces réactions, ce qui a pour effet d'amplifier l'anxiété. Souvent, les gens qui présentent ce trouble ont une très faible estime de soi.

Ils ont tendance à s'isoler et à fuir les situations sociales, ce qui peut avoir des effets pervers sur leur vie personnelle et professionnelle. Plusieurs ont recours à l'alcool et/ou aux drogues pour masquer les symptômes de leur trouble.

Les traitements de la phobie sociale

La psychothérapie et la désensibilisation sont les meilleurs moyens de traiter la phobie sociale. Parfois, dans les cas très sévères, on peut accompagner ces traitements de médicaments prescrits, typiquement des antidépresseurs ou des anxiolytiques (pour les crises aiguës).

Psychothérapie

La psychothérapie permettra de comprendre le trouble, ses causes et ses effets sur la vie du patient. En effet, chaque personne vit sa phobie différemment...

Désensibilisation

La désensibilisation consiste à exposer le sujet phobique à l'objet de son angoisse, à des doses croissantes. Ce processus permet de conditionner le sujet afin qu'il apprenne à mieux gérer les situations à risque. Notez que la désensibilisation est utilisée pour traiter plusieurs autres types de phobies. Il s'agit d'une thérapie de type comportemental, qui a souvent donné de bons résultats, bien que son utilisation puisse sembler terrifiante à la personne qui souffre d'une phobie.

Si vous croyez souffrir de phobie sociale, n'hésitez pas à en parler à votre médecin afin qu'il vous réfère à un psychologue ou à un psychiatre. En cas de besoin, une prescription pourra être envisagée. Vous pouvez également consulter le site de l'Association canadienne pour la santé mentale, où vous trouverez plusieurs informations utiles.

Jeanne Dompierre, rédactrice Canal Vie