Santé

Pénis courbé

Un pénis courbé est une affection assez banale qui touche la plupart des hommes, à un degré ou un autre. Il est normal que le pénis ne soit jamais totalement droit lors d’une érection. Il peut donc être plus ou moins courbé vers le haut, le bas, la gauche ou la droite… Chez certains hommes, cette courbure est un peu plus importante et ils la remarquent donc plus, se demandant souvent si celle-ci est normale.

Dans certains cas, la courbure du pénis augmente au fil des années. Il devient alors nécessaire de consulter un spécialiste, car cette courbure évolutive pourrait être causée par ce que l’on appelle la maladie de La Peyronie (du nom du premier médecin qui l’a décrite, au 18e siècle.)

Quelles sont les causes du pénis courbé?

Un pénis courbé peut être causé par :

L’hérédité

Exactement comme certaines personnes sont plus grandes, plus grosses ou plus musclées de naissance, le pénis courbé est une caractéristique propre à chaque homme.

La maladie de La Peyronie

La courbure apparaît ici de manière subite ou se développe progressivement. Elle est souvent le résultat d’un traumatisme (choc, blessure, rapport sexuel trop brutal) ou de l’accumulation de petites blessures internes pendant plusieurs années. Toutefois, ces traumatismes passent souvent inaperçus et les hommes touchés ne s’en souviennent pas. Il se forme alors une plaque de tissu cicatriciel à l’intérieur du pénis, sur l’enveloppe qui entoure le corps caverneux. Cette plaque cicatricielle peut survenir sur le dessus ou le dessous du pénis, et elle donne donc son « orientation » à la courbure (vers en haut ou vers en bas)

Qui est touché? Quels sont les facteurs de risque?

On estime que près d’un homme sur 10 a une courbure du pénis assez flagrante pour être remarquée, causer des inconforts et parfois des douleurs lors des rapports sexuels (par exemple, lors de certaines positions).

Dans le cas de la maladie de La Peyronie, il semblerait que de 3 à 9 % des hommes en seraient atteints. Les hommes touchés sont généralement dans la cinquantaine.

Contagion

Un pénis courbé n’est pas contagieux.

Quels sont les principaux symptômes?

Les symptômes du pénis courbé sont faciles à identifier :

  • Courbure plus ou moins importante du pénis, dans n’importe quelle direction. On la remarque souvent lors des premières érections
  • La courbure est toujours la même, dans le même sens : pas d’évolution visible
  • Douleurs occasionnelles lors de certaines positions pendant les rapports sexuels, mais la vie sexuelle peut tout de même rester satisfaisante

Pour la maladie de la Peyronie :

  • Courbure vers le haut ou le bas, qui devient de plus en plus prononcée avec le temps
  • Pénis très peu flexible
  • Douleurs lors de tout rapport sexuel
  • Douleurs à l’érection
  • Dysfonctionnements de l’érection (parce que la plaque cicatricielle empêche l’irrigation adéquate en sang du corps caverneux)

Diagnostic

Un examen physique ainsi qu’un questionnaire sur les symptômes aideront le médecin à diagnostiquer la maladie de La Peyronie, le cas échéant.

Quels sont les risques de complication?

Un pénis courbé par hérédité ne connait habituellement aucune complication… Il faut simplement apprendre à vivre avec. Il peut arriver que la courbure soit assez importante pour altérer considérablement la vie sexuelle, il est alors possible qu’une chirurgie réparatrice soit la seule option (mais c’est un cas extrêmement rare.)

Pour la maladie de La Peyronie :

Les complications liées au pénis courbé sont relativement fréquentes : dysfonction sexuelle, déformation de la verge, lésions permanentes à l’urètre, détresse psychologique et vie sexuelle inexistante (souvent par honte).

Quels sont les traitements?

Un pénis courbé, même s’il rend quelques positions sexuelles moins confortables que d’autres, ne nécessite pas de traitement.

Pour la maladie de La Peyronie :

Cette maladie évolue au fil des années et les symptômes empirent souvent. Il est donc nécessaire de la traiter lors de l’apparition des premiers symptômes :

  • Il existe des médicaments par voie orale qui sont très efficaces pour désintégrer la plaque de tissu cicatriciel, mais ceux-ci doivent être pris de manière très précoce, soit dans la première année d’apparition des symptômes. Passé ce stade, ils n’auront aucune efficacité.
  • La thérapie par injection : après l’anesthésie locale du pénis, le médecin y injecte un médicament. Ce traitement réduit l’importance des symptômes dans 2/3 des cas, sans toutefois régler le problème au complet.
  • La chirurgie, entre autres la procédure de Nesbit : l’excès de tissu cicatriciel est retiré lors de la chirurgie. Cela règle le problème de la courbure, mais il peut subsister un dysfonctionnement érectile.
  • Les appareils d’extension du pénis, lorsqu’ils sont utilisés de manière régulière, peuvent aussi réduire le problème de courbure.

Dans tous les cas, il faut savoir qu’à ce jour aucun traitement ne permet de guérir la maladie de La Peyronie. Les traitements tentent, chacun à leur façon, de diminuer les symptômes associés à la maladie. Il est toutefois impératif d’en discuter avec un professionnel de la santé qui pourra recommander le meilleur traitement possible en fonction de la réalité de chacun.

Prévention du pénis courbé

On ne peut pas prévenir la courbure du pénis lorsqu’elle est d’origine héréditaire.

Pour la maladie de La Peyronie :

Les médecins urologues affirment que les quelques mesures suivantes pourraient réduire l’apparition de la maladie de La Peyronie :

  • Protéger adéquatement ses parties génitales lors de la pratique de certains sports
  • Faire attention aux blessures lors des rapports sexuels (principalement dans les positions où la partenaire est située sur l’homme)
  • Prendre de la vitamine E

Note

Les informations contenues dans cet article vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Noovo Moi ne saurait être tenu responsable si le contenu d'un article s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Sources: Le Figaro, CHU de Québec