Santé

Arrêter de fumer: les conseils d’une pharmacienne

Vous amorcez la nouvelle année avec la tête pleine de bonnes résolutions? S’il y a bien une résolution à mettre en place pour votre santé physique, c’est probablement celle de cesser de fumer. Comment y parvenir et comment votre pharmacien(ne) peut vous aider? Voici quelques conseils pour arrêter de fumer.

Lors de la dernière tournée d’inventaire de 2021, j’ai demandé à mon experte, Isabelle, si elle avait bien fait des réserves de timbres à la nicotine pour l’arrivée imminente de la tonne de prescriptions pour la cessation tabagique du début janvier. Elle l’avait fait, bien sûr, c’est une experte! Le mois de janvier signale en effet, en pharmacie, un achalandage important de patients désirant arrêter de fumer. Comment y arrive-t-on?

Il y a eu, pendant longtemps, le mythe selon lequel on peut briser une dépendance telle que la cigarette en 21 jours... Ce mythe a depuis était un peu défait. 

En effet, avec des efforts soutenus et de la volonté, on peut instaurer de nouvelles habitudes en 21 jours. C’est une bonne nouvelle pour les nouveaux sportifs ou les gens désirant améliorer leur alimentation! Il faut, par contre, maintenir le cap et surtout ne pas déroger au plan et après 21 jours, les nouvelles habitudes deviennent plus faciles à maintenir. Alors, jetez-vous en bas du lit, sortez malgré le froid, renoncez à cette collation alléchante, mais ne lâchez pas et d’ici février et tous ces efforts paieront.

Mais 21 jours, n’est-ce pas un peu rapide pour arrêter de fumer durablement?

arrêter de fumer, les conseils d'une pharmacienne

Les efforts paieront au bout de trois mois

Maintenant, pour vraiment se défaire d’une habitude, le trajet serait plutôt de 90 jours. C’est pourquoi les programmes de trois mois sont généralement les plus performants.

Bonne nouvelle, les assurances privées et l’assurance-médicaments du Québec paient les aides à la cessation tabagique pour 12 semaines consécutives. Vous pouvez même essayer chacune des méthodes pendant 12 semaines!

Des médicaments existent pour vous aider à cesser de fumer

Vous sentez que vous aurez besoin d’aide lors de votre arrêt du tabac? Il existe beaucoup d’options en pharmacie et votre pharmacien(ne) peut vous prescrire TOUS les traitements disponibles depuis l’année dernière.

Ma préférée? La varénicline! C’est quoi ça? C’est un médicament pris par la bouche qui aide ÉNORMÉMENT pour arrêter de fumer. Tout d’abord il stimule un peu le centre de la récompense au cerveau (l’endroit qui fait que fumer est plaisant), donc il prévient les symptômes de sevrage. 

De plus, comme il occupe physiquement la place de la nicotine, la nicotine se retrouve littéralement sans place de stationnement au centre de la récompense et le fait de fumer ne procure plus aucun plaisir. Donc on arrête tranquillement au fil des jours en prenant le médicament régulièrement.

Les désavantages? Il arrive fréquemment que le médicament cause des nausées. Il est donc important de le prendre en mangeant et avec beaucoup d’eau.

L’option la plus populaire reste les timbres de nicotines ou les gommes/pastilles/vaporisateur de nicotine. Selon la quantité de cigarettes qu’on fume, on applique un timbre qui remplace la quantité équivalente de nicotine ou bien on mâche la quantité de gommes pour combler nos besoins. Il faut alors cesser immédiatement de fumer et utiliser judicieusement les 12 semaines de timbres ou gommes pour changer ses habitudes liées au tabac

À lire aussi : Cinq trucs pour arrêter de fumer

D’autres astuces à mettre en place pour dire adieu au tabac

Vous avez du mal à lâcher votre première cigarette avec le café du matin?

On promène le chien avec son café dans une belle tasse en céramique qu’on s’est payée avec les économies qu’on fait en ne fumant plus! On peut aussi changer de sorte de café, boire du thé à la place si on aime ça… On essaye de rendre son matin agréable avec de nouvelles habitudes.

Vous aimez le café après le souper accompagné d’une cigarette?

On essaye la tisane, ça aidera pour les nerfs en boule. D’ailleurs, la caféine et la nicotine utilisent le même chemin pour être éliminées par le corps alors plus on fume, moins le café est efficace. Les fumeurs sont donc de grands consommateurs de café pour finalement obtenir le même effet qu’un non-fumeur qui prend une ou deux cafés par jour… Alors en diminuant la cigarette, il est primordial de diminuer notre consommation de caféine, sinon le sevrage sera survolté!

arrêter de fumer, les conseils d'une pharmacienne

Vous fumez la cigarette dans l’auto?

On échange de voiture avec son/sa partenaire pour quelque temps ou bien on la fait nettoyer en profondeur pour enlever l’odeur et on écoute une émission matinale différente histoire d’instaurer une nouvelle routine

À lire aussi : Grossesse et cigarette : quels sont les risques pour le foetus

Solliciter de l’aide et éviter les pièges

Il est aussi important d’obtenir le plus de soutien possible. On peut s’inscrire au Défi J’arrête j’y gagne, faire un pacte avec son ou sa partenaire, tenter l'acupuncture, bouger le plus possible, mettre de côté les sous économisés et se promettre de faire un beau voyage, etc.

Vous avez déjà tenté d’arrêter de fumer et avez échoué? C’est une belle façon de tirer des leçons de cette expérience et de ne pas trop vous culpabiliser, mais de repartir sur des bases plus solides encore. Quels facteurs ont fait en sorte que vous vous êtes remis à fumer? Au bout de combien de temps?

En effet, vous saurez maintenant quelle erreur ne pas commettre comme celle d'aller voir le beau-frère fumeur qui vous tentera de prendre « juste une cigarette » ou bien vous saurez que les premiers mois, il vaut mieux oublier l’alcool ou éviter les fêtes trop alcoolisées. En plus, à chaque nouvel essai, vos chances de réussite sont plus grandes, celle-ci sera donc sûrement la bonne!

Finalement, je vous laisse sur une information que je donne à tous mes patients, que vous ayez arrêté de fumer depuis 4 mois ou 20 ans, si vous prenez ne serait-ce qu’UNE bouffée de cigarette, votre niveau de dépendance reviendra au même niveau que le premier jour, alors il n’y aura JAMAIS de bouffée sécuritaire pour le bon vieux temps.

Je vous souhaite une bonne année, beaucoup de santé et de belles habitudes dont vous serez bientôt fier(e)s!

Recommandé pour vous :

Consulter tous les contenus de Catherine Plamondon, pharmacienne