Famille

De l’adolescence à la vie adulte : comment bien accompagner son enfant

De l’adolescence à la vie adulte : comment bien accompagner son enfant

La transition entre l’adolescence et la vie d’adulte se fait graduellement et différemment pour chaque personne.

Bien avant d’atteindre l’âge de la majorité, plusieurs « premières fois » ont lieu entre 16 et 18 ans : le premier emploi, la consommation d’alcool ou de drogue, la première relation amoureuse, et bien entendu, les conflits parents-adolescent(e).

Pour bien accompagner votre enfant dans cette transition, nous vous proposons quelques astuces pratiques.

Le premier emploi

Premier emploi, première rémunération, première gestion de temps travail/études/amis… Il y a tant à apprendre quand votre adolescent fait son entrée sur le marché du travail.

Vous pouvez l’accompagner dans cette grande étape qui lui permettra de s’accomplir autrement. Prenez un moment pour lui raconter votre première expérience de travail et ce qu’elle vous a apporté de positif et négatif, du CV aux premières paies. On a tous un brin de sagesse à leur apporter sur ce sujet!

Vérifiez quelles sont les valeurs qui l’amènent à travailler pendant ses études. Ainsi, vous pourrez de manière détachée être à ses côtés selon ce qui est important pour elle ou lui. Que fera-t-il ou-t-elle avec cette nouvelle entrée d’argent? Favorisez son autonomie en l’encourageant à faire des plans ou peut-être même un budget pour sa nouvelle réalité de travailleur.

L’important est que votre adolescent(e) puisse trouver le bon équilibre et que vous soyez à ses côtés pour l’accompagner si jamais ses besoins primaires ne sont plus comblés par cet ajout à son emploi du temps.

Faire face à la consommation

Que ce soit l’alcool ou les drogues, la consommation fait partie de l’adolescence qu’on le veuille ou non. Bien qu’il s’agisse d’une étape inquiétante pour tout parent, votre rôle n’est pas de réprimander, mais plutôt d’éduquer votre enfant sur les risques associés à la consommation tout en respectant vos valeurs.

Établissez des limites concrètes, sans mettre des interdits, sur les comportements qui seront ou ne seront pas acceptés. Offrez à votre ado votre présence lors de son premier lendemain de veille et l’assurance que vous serez là pour aller le ou la chercher, peu importe l’heure pour éviter qu’il ou elle prenne le volant par exemple.

Demeurez toutefois à l’affût des signes qui pourraient indiquer que la consommation de votre enfant n’est plus seulement au stade récréatif ou en mode « essai » et abordez le sujet dès que possible, toujours dans l’ouverture.

De l’adolescence à la vie adulte : comment bien accompagner son enfant

L’amour et le sexe

C’est vers l’adolescence que les grands amours riment avec les premiers contacts physiques et les premières expériences. Ayez des discussions fréquentes avec votre enfant en demeurant ouvert et à l’écoute. Débutez le dialogue en prenant comme exemple des relations amoureuses dans des films ou téléséries récentes que votre ado aime.

Sans lui mettre de pression pour être en couple, ni avec qui être en couple, parlez de l’importance du consentement et de ce qu’est une relation saine. N’oubliez pas que vos propres relations amoureuses servent aussi comme modèle.

Gérer les conflits

L’adolescence est synonyme de désir de liberté et d’autonomie, mais aussi, de rébellion contre l’autorité parentale. Ça amène son lot de conflits, petits et gros.

Plusieurs petites astuces peuvent vous aider à les gérer. D’abord, choisissez le bon moment pour discuter. Il n’est jamais idéal de se lancer dans les grandes conversations « à chaud ».

Exprimez votre point de vue tout en respectant les opinions et émotions de votre adolescent(e).

De l’adolescence à la vie adulte : comment bien accompagner son enfant

Cherchez ensemble des solutions au conflit et remerciez votre enfant pour son ouverture et sa collaboration. Faites preuve de flexibilité lorsque tout ne se passe pas comme prévu et essayez de nouveau une autre fois en évitant les attaques. 

Il y a tant de changements et de premières fois à l’adolescence que cela peut sembler difficile à gérer, tant pour vous que pour votre enfant.

Heureusement, la Fondation Jeunes en Tête vous offre des outils pour prévenir la détresse psychologique, ouvrir le dialogue et vous propose des programmes de sensibilisation pour vous accompagner. Rendez-vous sur la Trousse familles de la Fondation Jeunes en Tête pour en apprendre plus!