Plantes et jardin

Comment déménager ses plantes en toute sécurité

Le déménagement s’en vient? Et au travers de toutes vos affaires, il faudra aussi penser à s’occuper des plantes et à les bouger d’un endroit à l’autre. Pas toujours évident lorsqu’on a beaucoup de plantes et que certaines sont fragiles ou ont des besoins particuliers.

Voici comment faire pour déménager vos plantes le mieux possible.

Avant le déménagement

Voici ce que vous deviez régler avant le déménagement :

  • Taillez les plantes qui en ont besoin (parce que les tiges deviennent trop longues et fragiles, par exemple). Ceci permettra de sauver de l’espace pendant le déménagement et peut-être d’éviter des accidents.
  • Placez en terre toute bouture qui peut être transplantée, dans des pots en plastique (qui ne peuvent être cassés).
  • Vérifiez si les plantes ont des insectes (c’est un problème très commun et qui se produit spontanément). Si oui, c’est peut-être le temps de se départir de cette plante pour ne pas amener des bibittes au nouvel endroit!
  • Faire un tri de ce que vous voulez déménager. Peut-être que certaines plantes sont en mauvais état ou ne vous plaisent plus vraiment. Si c’est le cas, ce n’est pas nécessaire de les garder! (Si elles sont en bon état, vous pouvez les afficher sur MarketPlace, à donner ou à vendre si vous avez du temps et de l'énergie pour gérer ceci!)
  • Arrosez les plantes 2 jours avant le déménagement. Comme ça, elles ne manqueront pas d’eau mais auront aussi le temps de s’égoutter.

Comment emballer les plantes

Pour les petites plantes

Rassembler le plus possible de petites plantes dans une même boîte (bien fixée par dessous) ou un bac en plastique. Si les plantes sont très proches les unes des autres, elles ne peuvent pas basculer l’une sur l’autre ou se promener dans la boîte. Le plus important, c’est de ne pas écraser les plantes; en les plaçant, assurez-vous de saisir les tiges et les feuilles et de les placer sur le dessus.

Une boîte compartimentée (pour le vin par exemple) peut également être parfaite pour ces plantes.

Une autre idée, si vous avez de gros pots vides à transporter : placer plusieurs plantes dans le pot, avec du papier journal.

Pour les plantes moyennes

La même stratégie de « coller » plusieurs plantes dans une même boîte ou bac s’applique. Plus les plantes sont grosses, plus la boîte ou le bac devront être élevés.

Si nécessaire, vous pouvez placer des tuteurs autour de certaines plantes verticales pour s’assurer que leurs tiges ne bougent pas trop.

Pour protéger chaque plante individuellement, on peut délicatement déposer un sac en papier à l’envers par-dessus.

Pour les plantes suspendues

Placer une (ou deux) plante(s) au milieu d’une boîte, avec de la bourrure (par exemple du papier, des vieilles guenilles ou du plastique à bulles) tout autour pour ne pas que les pots se promènent dans la boîte. Répartir les longues tiges délicatement autour du pot.

Pour les plantes très grosses

Selon les plantes, elles peuvent être placées une seule par boîte, ou quelques-unes si ça leur permet de se soutenir mutuellement. Les boîtes « garde-robe », hautes et étroites, peuvent être pratiques pour certaines plantes matures (palmiers, gros ficus, monstera, etc.) On peut acheter ces boîtes auprès d’une entreprise de déménagement. Il faut s’assurer d’immobiliser le pot dans le bas de cette boîte, pour ne pas que la plante puisse basculer durant le transport (par exemple avec de plus petites plantes).

Il peut aussi être nécessaire d’emballer les tiges de certaines grosses plantes dans des sacs en plastique, par exemple des sacs de nettoyage à sec. Dans ce cas, faites des trous dans le plastique. Les pros (fleuristes, centres jardin etc.) se servent plutôt de gros sacs en papier, comme ceux qui sont vendus dans les quincailleries pour ramasser les feuilles par exemple.

Pour les cactus

Enrouler du tissu (par exemple de vieux draps inutilisables ou de vieilles serviettes, etc.) autour de chaque cactus, délicatement et sans trop presser. L’idée est simplement d’éviter que quelqu’un se pique durant le déménagement! Si vous avez plusieurs cactus, c’est une bonne idée de les placer tous ensemble et de bien identifier le contenu de la boîte ou du bac!

Dans quel véhicule ?

Ça dépend du nombre de plantes que vous avez ainsi que de la taille de celles-ci… Mais si c’est possible, c’est toujours mieux de déménager des plantes dans une voiture une ou une camionnette que dans le camion de déménagement avec le reste des boîtes et autres effets.

Bien sûr, ça peut vouloir dire de devoir faire plusieurs voyages juste pour ça, mais les plantes font définitivement partie de objets « fragiles » auxquels il faut donner un peu plus d’attention. Dans la voiture, il est plus possible de contrôler la température et de s’assurer qu’aucun objet ne tombera sur les plantes, par exemple.

Les petites et moyennes plantes peuvent rentrer dans le coffre; les plus grosses par terre sous les sièges de passagers.

Si les plantes doivent aller dans le camion, assurez-vous que tout est bien fixé, qu’elles ne pourront pas être déplacées, écrasées, etc.

Attention au froid!

Le jour du déménagement, porter attention à la température. Le froid surtout : très peu de plantes d’intérieur apprécient de se trouver à des températures de moins de 12 degrés Celcius, et certaines plantes peuvent mourir si elles sont laissées plus que quelques minutes à moins de 5 degrés C!

Assurez-vous donc de ne pas laisser les plantes dehors en hiver, même pas quelques minutes. Pour transporter les boîtes de l’intérieur au véhicule, vous pouvez même les couvrir avec une couverture (sans les écraser, bien sûr).

Et à la chaleur

La plupart de nos plantes d'intérieur étant des plantes tropicales, elles sont plus tolérantes à la chaleur. Mais quand même : en cas de canicule, il ne faut pas laisser les plantes dans le camion exposé au gros soleil pendant longtemps! Sinon elles vont drôlement souffrir et certaines pourraient ne pas s'en remettre.

Après le déménagement

Enlever le plastique ou les sacs en papier dès que les plantes sont arrivées à l’intérieur dans leur nouvel endroit.

Assurez-vous que toutes les plantes seront placées ensemble au même endroit, même si ce ne sera pas leur habitat permanent. Ceci permettra de s’assurer qu’il n’y a pas de plantes « perdues » dans d’autres pièces qui pourraient être oubliées trop longtemps.

Déballez rapidement les plantes et les placer dans leur nouvel environnement. C’est important que les plantes obtiennent des conditions similaires à leur ancien environnement, en termes d’ensoleillement et d’humidité.

Le déménagement est un « stress » pour les plantes, et certaines sont naturellement moins résilientes que d’autres. Il faut comprendre que certaines plantes auront peut-être un choc d’acclimatation en étant déménagées ou à cause de leur nouvel environnement qui leur convient moins. Elles pourront par exemple perdre plus de feuilles que d’habitude, avoir des feuilles qui se replient, qui jaunissent ou devenir soudainement moins fermes… Il faut leur donner le temps et ne pas perdre espoir.

Petit rappel : la pire chose à faire à une plante qui commence à aller moins bien, c’est de trop l’arroser en pensant qu’elle manque d’eau. Ça ne fait qu’empirer le problème! Après les avoir déballées et placées, le mieux est donc de les laisser tranquilles pendant quelques jours.

Finalement, une fois que le déménagement est terminé, vous pouvez également épousseter vos plantes; il se peut qu’elles aient accumulé de la poussière durant le transport. Si c’est le cas, ça va les aider à mieux effectuer leur photosynthèse et à s’acclimater.

Bon déménagement!