Finances

Les femmes devraient davantage investir leur argent : voici pourquoi

Au Canada, en 2021, les femmes gagnaient 89 cents pour chaque dollar gagné par un homme. En réponse à cette disparité préoccupante, le gouvernement fédéral a adopté la Loi sur l’équité salariale, entrée en vigueur le 31 août 2021. Celle-ci vise à assurer un salaire égal pour un travail de valeur égale, nonobstant le genre.

Son entrée en vigueur signifie que les employeurs œuvrant dans un secteur sous réglementation fédérale - les banques ou les transporteurs aériens, par exemple – et comptant dix employés ou plus doivent, d’ici trois ans, travailler à l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan qui garantit l’équité salariale.

L’écart de richesse, perpétué par l’écart d’investissement

Qu’on le veuille ou non, le stéréotype selon lequel les femmes sont intrinsèquement mauvaises pour gérer leur argent est omniprésent. On constate que, de façon générale, les conseils d’investissement ciblant un auditoire féminin partent avec la prémisse que les femmes ont des lacunes au niveau financier et doivent être prises par la main.

Une étude linguistique réalisée par la Starling Bank le confirme et le résultat est frappant : dans 65% des articles portant sur l’argent paru dans des magazines féminins, la femme est dépeinte comme étant dépensière. On lui suggère alors de limiter, restreindre et mieux contrôler ses achats compulsifs!

Une femme regarde un écran d'ordinateur

Un biais inconscient

Une autre étude menée par la firme Merril Lynch démontre qu’il existe encore, notamment chez les conseillers financiers, un préjugé inconscient envers les femmes. Par exemple, lorsqu’un couple hétérosexuel rencontre un professionnel de la finance, celui-ci a tendance à consacrer la majeure partie de son temps (environ 60%) à l’homme.   

Au Canada, l’écart d’investissement entre les hommes et les femmes est indéniable : selon une statistique publiée par WealthProfessionel.ca, les hommes représentent 79% des investisseurs, contre seulement 21% qui sont des femmes. Le faible taux d’investissement des femmes, jumelé à l’écart salarial, font en sorte de perpétuer et de creuser l’écart de richesse entre les hommes et les femmes. La solution serait-elle d'augmenter le taux d'investissement chez les femmes?

Contrairement à la croyance populaire, les femmes sont capables de prendre du risque en matière d’investissement.

Les femmes, meilleures pour investir malgré tout?

Une autre étude, menée par Fidelity sur une période de dix ans révèle que les femmes ont obtenu un rendement annuel de 40 points de base (0,40%) supérieur à celui des hommes. Ce rendement peut sembler minime, mais après quelques décennies, cela pourrait signifier plusieurs dizaines de milliers de dollars de plus à consacrer à ses projets ou à sa retraite.

En effet, il est démontré que les femmes passent plus de temps à rechercher leurs choix d’investissement et à poser des questions. Contrairement à la croyance populaire voulant que les femmes aient une aversion pour le risque, celles-ci sont capables de prendre du risque en matière d’investissement. Par contre, il importe de préciser que les femmes ont tendance à choisir un niveau de risque avec lequel elles se sentent confortables.

Par où commencer si on veut investir son argent

La meilleure manière de commencer à prendre en main ses finances est de se renseigner, puisque knowledge is power (le savoir, c'est le pouvoir).

Le livre que je recommande à ceux et celles qui veulent commencer à investir est Les millionnaires ne sont pas ceux que vous croyez, de Nicolas Bérubé. J’ai reçu plusieurs commentaires positifs de la part des personnes à qui j’ai fait la recommandation.

Ce livre dresse le parcours de Québécois ordinaires ayant accumulé une valeur nette de 1M$ et plus. Ces Québécois ont réussi à cumuler cette somme tout en ayant occupé des emplois ordinaires avec un salaire annuel entre 50 000 $ et 100 000 $ et n’ayant pas remporté de gros lot ni hérité d’une fortune.

Bonne lecture!

Sources

- Communiqué de presse du 7 juillet 2021, publié par Emploi et Développement social Canada.

- Why we need to #MAKEMONEYEQUAL (Starling Bank). 

- Creating a better financial future for women: our breakthrough study sheds light on the role gender plays in financial advisor-client relationships. (Merril Lynch).

- Which countries have the largest share of female investors? (wealthprofessionals.ca)

- 2021 Women and Investing Study (Fidelity).

- Why Women Are Better Investors (Forbes).